Handicap : l’université Paris-Descartes fait vivre un calvaire à une étudiante jugée encombrante

Par

Depuis 2017, Julie, une étudiante en droit, lutte pour passer ses examens dans des conditions adaptées à son handicap. Elle subit violences et humiliations de la part de l’université et de son service médical. L'équipe est allée jusqu’à menacer de débrancher sa bouteille d’oxygène. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Julie*, 31 ans, parle difficilement. Elle doit reprendre son souffle après chaque phrase. Cette ancienne enfant placée peine aussi à marcher et doit s’aider d’une béquille, de sa main droite, pour traîner une bouteille d’oxygène de la main gauche.