Loi de programmation militaire : un « Patriot Act » français

Par

Alors que la loi de programmation militaire française a été définitivement adoptée par le Sénat, le quotidien américain The Wall Street Journal ironise sur une législation plus attentatoire aux libertés que les programmes de surveillance américains. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son édition du 11 décembre, le quotidien américain The Wall Street Journal ironise sur la nouvelle loi de programmation militaire française, en rappelant que « les agences américaines sont loin d’avoir des pouvoirs de surveillance de cette ampleur ».