Christine Lagarde devant la Cour d’injustice de la République

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le premier grand procès pénal de l’affaire Tapie. Huit ans après le célèbre arbitrage frauduleux qui avait octroyé 404 millions d’euros d’argent public à Bernard Tapie, l’ancienne ministre des finances et actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, doit comparaître devant la Cour de justice de la République (CJR) à partir de ce lundi 12 décembre, et sans doute jusqu’au 20 décembre, pour répondre des décisions qu’elle a prises dans cette affaire. Elle a été mise en examen le 26 août 2014 pour « détournement de fonds publics résultant de sa négligence et commis par un tiers, faits prévus par les articles 432-16 et 432-17 du code pénal » - faits passibles d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.