Procès Sarkozy-Bismuth: la défense dénonce un dossier vide

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un dossier vide de preuves. C’est le thème martelé, mercredi 9 et jeudi 10 décembre, par les avocats de la défense en conclusion du procès de l’affaire de corruption dite affaire « Paul Bismuth ». Les défenseurs de Nicolas Sarkozy, Gilbert Azibert et Thierry Herzog, ont exhorté les magistrats de la 32e chambre correctionnelle de Paris à faire preuve de courage et d’indépendance en prononçant une relaxe pour leur client.