Leurs années Bensaïd

Par
De l'eurodéputé socialiste Henri Weber, avec qui il fut l'un des leaders de Mai-68, jusqu'à Abdel Zahiri, jeune militant des quartiers populaires du NPA, en passant par l'opposant Gérard Filoche (aujourd'hui cadre du PS), le comparse de la IVe internationale François Sabado, le journaliste Jean-Paul Besset (aujourd'hui eurodéputé d'Europe-Ecologie) et le n°2 du NPA Pierre-François Grond, tous se souviennent de Daniel Bensaïd, philosophe et fondateur des Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR), mort le 12 janvier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Daniel Bensaïd est décédé mardi 12 janvier, à l'âge de 63 ans. Dans un rédent documentaire sur le lancement du NPA («C'est parti», par Camille de Casabianca, sortie le 10 février au cinéma), on le voit expliquer à de jeunes militants du parti anticapitaliste en devenir: «Nous venons de voir partir le dernier poilu du 14-18, viendra bientôt le temps où l'on comptera les derniers soixante-huitards.»