Pierre Laurent: «Avec la France insoumise, nous butons souvent sur une attitude très rigide»

Par

Un conseil national du PCF samedi 14 janvier à Paris est censé valider les candidatures communistes pour les législatives. Le parti, qui soutient Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle, se heurte pour les législatives à une « attitude très rigide » des Insoumis dans certaines circonscriptions. Le secrétaire national du PCF revient sur l'entrée en campagne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la veille d'un conseil national qui doit valider les candidatures communistes pour les législatives, le secrétaire national du Parti communiste français, Pierre Laurent, revient sur l'entrée en campagne des communistes, qui ont décidé fin novembre de soutenir Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise, pour la présidentielle. Un « soutien critique » assumé aujourd'hui, notamment en raison des divergences entre les communistes et les Insoumis sur l'Europe – « nous mettons autant l’accent sur la critique de la construction européenne que sur la nécessité d’affirmer en contrepoint un projet offensif pour un nouveau projet européen solidaire », dit Pierre Laurent – et sur la politique internationale. Concernant ce dernier point, le leader communiste insiste sur la nécessité d'éclairer aussi quant aux « responsabilités que portent la Turquie et la Russie dans le risque d’engrenage dans des logiques d’affrontement de puissances ».