«Race», «racisme»: les nouveaux masques de l’extrême droite

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La racialisation des relations humaines me fait horreur. » Le 10 décembre 2020, au micro de France Inter, Marine Le Pen, invitée à commenter le geste de protestation des footballeurs du Paris Saint-Germain et de l’Istanbul Basaksehir, après les propos racistes tenus par l’un des arbitres lors d’une rencontre de Ligue des champions, martèle : « Je vois une mouvance essayer d’importer en France la guerre raciale américaine. » Et de conclure que, pour elle, « déterminer les gens en fonction de leur couleur [] est une régression démocratique majeure ».