Eva Joly reste à la porte du Conseil constitutionnel

Par

L'ancienne juge d'instruction était poussée par ses camarades d'Europe Écologie-Les Verts, mais ce sont finalement deux femmes proches du PS qui ont été choisies par l'Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jusqu'à la dernière minute, ils y ont cru. En vain. Les écologistes n'ont pas réussi à imposer l'ancienne magistrate Eva Joly au Conseil constitutionnel. La ministre du logement Cécile Duflot avait pourtant défendu sa candidature. Mais François Hollande a préféré promouvoir deux femmes – c'était une demande forte des socialistes – réputées proches du PS.