Le jugement qui condamne l'UIMM et sa caisse noire

Par

Plus de 16 millions d'euros en espèces ont été distribués en toute opacité par les dirigeants de l'UIMM, une composante du Medef. Les attendus du tribunal correctionnel de Paris, qui les a condamnés lundi, ainsi que l'UIMM elle-même, sont très sévères. Analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La fluidification du dialogue social à l’aide de grosses coupures est chose risquée. Lundi après-midi, après trois mois de délibéré, la XIe chambre correctionnelle de Paris a infligé des condamnations assez sévères aux anciens responsables de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), l’une des composantes importantes du Medef.