JEAN LOUIS BORLOO EN PREMIERE LIGNE DE LA REFORME

Par
Ce 6 mars, une grève nationale et une manifestation jusque sousles fenêtres de Matignon vont perturber les services du ministère del’écologie, du développement et de l’aménagement durable (MEDAD). Ceconflit sera observé à la loupe. Les réformes en cours dans ce ministère sontconsidérées comme une ultime répétition de ce qui se prépare pour aprèsles élections municipales, cette fois ci au niveau de l’Etat toutentier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sous couvert de modernisation, les syndicats craignent que le gouvernement ne déleste le ministère de l'écologie de plusieurs de ses missions au profit des collectivités locales et du privé. Qu’il crée une agence routière et concède les missions afférentes, qu’il privatise la gestion des ports. Qu’il transfère des services rattachés à l’aménagement du territoire et au développement durable. Qu'il confie la gestion du permis de conduire ou des permis de construire à des opérateurs spécifiques. En un mot, qu’il adapte l’Etat à ses nouvelles missions telles que souhaitées par les chantres de la performance et de la réduction des dépenses.