Les familles de journalistes tués à Homs réclament justice

Par
Les familles des journalistes Rémi Ochlik et Marie Colvin, tués il y a six ans en Syrie dans un bombardement imputé au régime de Bachar al Assad, et des rescapés ont réclamé lundi la délivrance "sans délai" de mandats d’arrêts internationaux à l'encontre des responsables présumés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les familles des journalistes Rémi Ochlik et Marie Colvin, tués il y a six ans en Syrie dans un bombardement imputé au régime de Bachar al Assad, et des rescapés ont réclamé lundi la délivrance "sans délai" de mandats d’arrêts internationaux à l'encontre des responsables présumés.