«Je n’y retournerai pour rien au monde»: la grande déprime des enseignants

Par

Le nombre de démissions de profs a bondi de 120 % chez les titulaires en cinq ans. Certains se sentent méprisés. Et depuis le début de l’année la rupture conventionnelle est possible dans la fonction publique… Le ministère a lancé une consultation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Je me suis heurtée à une réalité qui n’est pas de mon ressort. On peut bien dire ce qu’on veut : sans politique sociale, on n’arrivera à rien. » Anne*, 27 ans, a enseigné cinq ans dans un collège de Seine-Saint-Denis par choix, pas par défaut, puis a perdu la foi, comme elle dit. Alors elle a décidé de partir. Cette ancienne professeure de français raconte l’histoire d’un rêve déçu, celui de contrecarrer « les déterminismes par la culture ».