Au quatrième jour de l’évacuation, la ZAD panse ses plaies, Macron suggère une trêve

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une annonce lâchée du bout des lèvres mais chargée de sens : Emmanuel Macron annonce une trêve dans l’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Jeudi en début d’après-midi, lors d’une interview sur TF1 avec Jean-Pierre Pernaut, le chef de l’État a dit que « l’opération est arrivée à un point où tout ce qui était évacuable a été évacué ». En clair, il n’y a pas de nouvelle évacuation de lieu de vie prévue dans les prochains jours sur la ZAD. Et la préfecture de Loire-Atlantique est chargée d’une feuille de route : « Permettre aux projets agricoles légaux organisés de se faire. » Emmanuel Macron a précisé qu’il « souhaite que les agriculteurs qui le souhaitent, qui sont sur place, qui ont un projet agricole, puissent le développer ».