La saison d’épandages agricoles commence au risque d’aggraver l’épidémie

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Listrac-Médoc, les épandages ont commencé jeudi 9 avril au matin. Sur cette commune de 3 000 habitants et 600 hectares de vignobles, à une trentaine de kilomètres de Bordeaux, des tracteurs munis d’une rangée de buses ont parcouru plusieurs parcelles, les pulvérisant de produits de synthèse. Ils recommenceront tous les dix à quinze jours, jusqu’en septembre. Fongicides, insecticides, herbicides : le cocktail administré aux pieds de vignes et à leur feuillage comprend toutes sortes de produits destinés à tuer les organismes qui pourraient s’attaquer à la plante. Problème : ils s’attaquent aussi aux voies respiratoires des populations locales, en pleine épidémie de coronavirus.