Pérol contre Mediapart: le calendrier judiciaire fixé le 26 mai

C'est le coup d'envoi de la confrontation judiciaire entre Mediapart et François Pérol: à la suite des dix plaintes en diffamation déposées par l'ancienne direction des Caisses d'épargne, auxquelles est venue s'ajouter une onzième plainte déposée par le nouveau patron de l'établissement, François Pérol, une première audience a eu lieu, ce mardi 12 mai, devant la 17e chambre du Tribunal de grande instance de Paris. Les juges ont décidé de renvoyer à une nouvelle audience, le 26 mai, le calendrier de la procédure à venir. Réactions en vidéo.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

C'est le coup d'envoi de la confrontation judiciaire entre Mediapart et François Pérol: à la suite des dix plaintes en diffamation déposées par l'ancienne direction des Caisses d'épargne, auxquelles est venue s'ajouter une onzième plainte déposée par le nouveau patron de l'établissement, François Pérol, une première audience a eu lieu, ce mardi 12 mai, devant la 17e chambre du Tribunal de grande instance de Paris. Une audience qui n'a pas abordé le débat au fond mais qui a donné lieu à un échange sur le calendrier et la procédure du ou des procès à venir.

 

Initialement, deux audiences étaient fixées, l'une ce 12 mai, l'autre ce 26 mai. La première devait fixer la date du procès, pour examiner la plainte de François Pérol; et la seconde devait fixer la date du procès pour examiner les dix premières plaintes déposées par les Caisses d'épargne, à l'époque dirigées par Charles Milhaud et Nicolas Mérindol, mais maintenues par François Pérol.

 

Devant la multiplication de ces procédures, le président du tribunal a interrogé les conseils de François Pérol et de Mediapart pour recueillir leurs avis sur la procédure ayant leur préférence. L'avocat de François Pérol, Me Jean Reinhart – qui a adressé de manière inattendue quelques compliments à Mediapart pour la qualité de son journal –, a manifesté le souhait que l'affaire Pérol ne soit pas confondue avec celle des Caisses d'épargne et qu'elle donne lieu à une audience distincte. Les avocats de Mediapart, Jean-Pierre Mignard et Emmanuel Tordjman, ont fait valoir, eux, que les deux affaires étaient intimement liées et qu'il fallait en tout état de cause, en débattre de manière chronologique, car l'affaire des Caisses d'épargne éclairait l'affaire Pérol.

 

Y aura-t-il donc un seul procès ou bien plusieurs? Et selon quel calendrier? Le président a suggéré que les décisions ultimes de fixation et de procédures soient prises le 26 mai, à l'occasion de l'audience qui était initialement fixée pour arrêter la date du procès découlant des dix premières plaintes. C'est donc finalement ce que le tribunal a décidé: c'est à cette date, dans deux semaines, que le calendrier procédural sera précisément fixé. Avec, en perspective un ou deux procès qui devraient vraisemblablement avoir lieu à l'automne de cette année 2009 ou au début de 2010, comme l'expliquent dans l'entretien vidéo ci-contre les deux journalistes poursuivis de Mediapart, Edwy Plenel en sa qualité de directeur de la publication, et Laurent Mauduit, l'auteur des articles incriminés (première vidéo) ; ainsi que leurs deux conseils Mes Mignard (deuxième vidéo) et Tordjman.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale