Bonjour l'austérité! Adieu la reprise, au diable le social!

Par
La croissance française au premier trimestre a été plus faible que prévu: +0,1%. Cette statistique met en cause la pertinence de la politique d'austérité à laquelle la France se convertit et qui risque de casser tout espoir de reprise. Le gouvernement veut réduire ses dépenses sociales, notamment celles au profit du RSA. Parti pris contre une politique socialement désastreuse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que dans toute l'Europe des politiques d'austérité se mettent en place, plus ou moins violentes selon les pays, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié ce mercredi 12 mai une rafale d'indicateurs qui viennent alimenter le doute sur la pertinence de cette purge administrée à des économies encore malades. Cette série d'indicateurs confirment en effet la gravité de la crise et de la récession que la France a traversées en 2009, mais surtout ils font apparaître une réalité inquiétante pour l'avenir: la reprise attendue en ce début d'année 2010 n'est pas au rendez-vous.