Le procès d’un maire qui se croyait tout permis

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la grosse boulette. En s’opposant au retour en politique de son ami Didier Schuller dans la ville voisine de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), en vue des municipales de 2014, le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany n’a pas compris qu’il se faisait là un ennemi redoutable. Alors que son ancien bras droit l’avait toujours épargné jusque-là, sa rancune et son ire vont s’épancher simultanément dans un livre (French Corruption, Stock) et auprès de deux juges d’instruction.