Les barrières d’accès à une alimentation saine quand on est pauvre

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise sanitaire a agi comme un miroir grossissant sur les failles de la société et a montré qu’une part grandissante de la population peine à se nourrir. Le recours à l’aide alimentaire, depuis le premier confinement du printemps 2020, est devenu « une condition de survie » comme le rappelle le rapport baptisé « La Pauvreté démultipliée » remis au premier ministre le 12 mai par le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et les exclusions (CNLE), une instance consultative.