Eliminé, Henri Guaino agonit les électeurs et arrête la politique

« L'électorat qui a voté dans la deuxième circonscription de Paris (...) est à mes yeux à vomir. À vomir, hein, vous m'entendez bien ! », a lancé l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au soir du premier tour au cour duquel il n'a recueilli que 4,5 % des voix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sévèrement battu au premier tour de l’élection législative dans la 2e circonscription de Paris, le candidat dissident de la droite Henri Guaino a expliqué « vomir » son électorat et annoncé son retrait de la vie politique.