Dix questions à l’IGPN

À l’image de Christophe Castaner, qui nous a toujours opposé le silence depuis la création d’Allô Place Beauvau, Brigitte Jullien, cheffe de l’Inspection générale de la police nationale, a refusé de répondre à nos questions. Les voici : il n’est jamais trop tard.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brigitte Jullien, cheffe de l’Inspection générale de la police nationale, a refusé de répondre à nos questions. Les voici. Puisqu’il n’est jamais trop tard.