Le fond de réserve des retraites des "papy-boomers" au plus bas

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

En 2010, ce n'était pas le duo Sarko-Fillon ? Jupiter n'était pas né... Zut, voilà une casserole que je ne pourrai pas lui accrocher cry ! Et Sarko n'en a pas vraiment besoin d'autres.

Ceci dit, bravo aux gestionnaires de ce fonds (moi, je mets un "s" à la fin, du coup, je retire celui de REUTER) : servir 4,2% d'intérêts moyens, c'est beau !!!

 

Quel pognon de dingue! Il suffit de diminuer les retraites de ces "papys-boomer". Après tout, ils n'avaient qu'a faire des efforts.

Pour écrire ceci il faut méconnaître la réalité ! Naître entre 1945 et 1955 c’est vivre dans un pays ravagé par la guerre et ....pauvre. Le développement économique ne sait pas fait en claquant des doigts !
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Hum! Après l'annonce de l'aménagement des pensions de reversion (démentie pour l'instant), l'augmentation de la CSG sur les pensions (qui ne sont plus revalorisées depuis longtemps), voilà une information qui ressemble à un ballon d'essai. A suivre. 

"Papy boomer" : français ayant pratiqué la semaine de 48 heures sans RTT et, pour certains encore vivants, la guerre, l'après-guerre, le passage par la case Appelé ou Rappelé en Algérie. 

36Mds ? Moitié moins que le pognon de dingue correspondant au montant supposé de l'évasion fiscale.
Le cor commence à préparer les cerveaux à la volonté de Macron et consorts de mettre fin à notre régime de retraite par répartition et intergénérationnel pour donner notre protection sociale aux fonds de pension...
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale