Pédophilie dans l'église : le cardinal Barbarin admet des «erreurs»

Par

L'archevêque de Lyon doit être jugé au début de l'année 2018 pour ne pas avoir dénoncé les agressions sexuelles sur mineurs d'un prêtre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon accusé d’avoir couvert des affaires de pédophilie au sein de l’église, admet, dans un entretien publié samedi 12 août par Le Monde, avoir commis des « erreurs de gouvernance ».