Pourquoi ce pape est-il inaudible?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

André Frossard avait l’habitude de clouer ainsi le bec des contempteurs de rencontre, qui s’en prenaient à Jean-Paul II : «Mais enfin, il fait son métier de pape… » Un souverain pontife produit, non sans rituel, de l’inquiétude et de l’espérance à propos des fins dernières (l'eschatologie). Il ne baigne pas dans l’immédiateté, la satisfaction subite n’est pas son horizon, la consommation et ses promesses le laissent de marbre.