Wildenstein: Bercy ferme les yeux sur une vaste fraude fiscale

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le premier épisode de notre enquête l'a donc établi: au travers de deux «trusts», SonsTrust et DeltaTrust, l'un implanté à Guernesey l'autre aux îles Caïmans, ce sont des tableaux de peintres parmi les plus connus au monde figurant dans la succession du marchand d'art Daniel Wildenstein, qui se sont, peu après sa mort sinon même avant, volatilisés dans des paradis fiscaux. A l'insu de l'administration fiscale française, mais aussi à l'insu de sa veuve, Sylvia Wildenstein.