Affaire Benalla: les auditions reprennent, les contradictions restent

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’exécutif continue à faire bloc autour d’Alexandre Benalla. Exceptionnellement, la ministre de la justice Nicole Belloubet est même sortie de sa réserve mardi pour prendre le parti de l'ancien conseiller d'Emmanuel Macron, qui rechignait à répondre à sa convocation devant la commission d'enquête du Sénat. « Il ne peut pas y avoir d'interférences entre la commission d'enquête et l'information judiciaire (…) C'est la raison pour laquelle Alexandre Benalla n'a pas encore répondu à la commission d'enquête du Sénat », a expliqué la garde des Sceaux. Une prise de parole officielle qui a suscité l'ironie de Philippe Bas, le président LR de la commission des Lois du Sénat : « J'ignorais que Mme Belloubet était le conseil juridique de M. Benalla. »