Conspuée dans un village du Var, Le Pen dénonce "des militants"

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a essuyé mercredi des sifflets et des insultes, qu'elle a imputés à des "militants d'extrême gauche", lors d'un déplacement houleux dans un village du Var qui doit accueillir sous peu un centre d'accueil de demandeurs d'asile.