Nucléaire: ouvrez les frontières!

Par et Annika Joeres

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En France, plus de deux millions de personnes vivent à moins de 20 kilomètres d’une centrale nucléaire. Lyon et ses trois millions d’habitant·e·s se trouvent à une quarantaine de kilomètres des réacteurs de Saint-Alban. À une centaine de kilomètres de Paris, tournent les deux réacteurs de Nogent-sur-Seine. En cas d’accident et de nécessité d’évacuation, ce sont 211 000 personnes, celles demeurant à mois de cinq kilomètres d’une installation nucléaire, qui seraient potentiellement concernées.