Paris demande au Caire de surseoir aux exécutions de masse

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Le "de masse" du titre... c'est du "reuters" ou du "gouvernement"?

Parce-que ça veut dire que quelques exécutions seraient acceptables, et si ça vient de Paris c'est inadmissible et c'est une insulte pour tous les français qui ne sont pas comme la lepen, partisans de la peine de mort!!

c est pas bon pour la vente de rafales ce raisonnement tardif,sans oublier les equipements dont peut etre certains vont deposer la mort

Ils croient etre entendus?

Si c'est le terme "surseoir" qui a bien été employé, tous ceux qui gueulaient au charron contre Ramadan quand il demandait un moratoire sur la lapidation des femmes dans les pays qui pratiquaient cette barbarie, devraient se reformer en meute. Mais je prends les paris que cette fois-ci, cela ne va pas les choquer. Bizarre non?

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale