Violences sexuelles: plongée dans l’enfer de salariées de McDo

Par

Mediapart et StreetPress ont enquêté pendant plusieurs mois sur le management à McDo. Nous avons récolté 78 témoignages de salariées qui racontent un quotidien souvent fait de remarques sexistes, racistes, homophobes, voire d’agressions sexuelles… L’employeur est accusé d’avoir fermé les yeux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ici, on force les salariées à porter une jupe. McDo macho. » « Managers agresseurs, McDo complice. » « Trans à McDo, c’est chaud. » Le 9 mars dernier, des colleurs discrets recouvrent les murs de plusieurs restaurants, ou leurs alentours, de la célèbre chaîne de restauration rapide américaine. Des militants du collectif McDroits distribuent des tracts. On y lit : « Marre de la jupe obligatoire » ; « Marre de devoir sourire et être jolie ». « Équipiers·ères polyvalent·e·s, hôtesses à McDo en avons assez de subir des remarques, des pressions, parce que femmes », dénonce la trentaine de salariées, qui se sont regroupées pour dénoncer le management chez McDo.