« À l’air libre » : Mariame Tighanimine, un « dévoilement paisible »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Je salue son approche rationnelle du féminisme qui consiste à se débarrasser de ce symbole nauséabond qu'est le voile.

J'ai très bien compris son approche alambiquée pour défendre l'indéfendable, mais je m'en tiens aux faits, parce qu'il n'y a que ça qui compte à la fin, et aussi parce que c'est nettement plus réjouissant (de mon point de vue).

Il va falloir que je la regarde à nouveau, à tête reposée, parce qu'une fois que j'ai remarqué son tic de langage (qui m'a prodigieusement agacé) j'ai fait une fixette dessus, ce qui m'a empêché de me concentrer sur son propos.

Puisque vous travaillez dans le secteur industriel et commercial de la récupération, je m'autorise à vous faire parvenir les principales dispositions de la convention collective IDCC 037 - 328 (dont choix de Mutuelle conformément à l'Accord National Interprofessionnel), à consulter ici ↓

https://www.coover.fr/conventions-collectives/recuperation-et-recyclage

Cordialement.

???

bonjour , 

quel intérêt de qualifier de nauséabond le voile ? Vous saluez sa démarche rationnelle et vous avez un qualificatif dégradant , insultant pour toutes celles et tous ceux qui seront fortement encouragés-es par son parcourt . Triste . 

Il n'y a que les faits qui comptent ? Il est un fait ! Vous ne l'êtes pas ....au fait !

Le qualificatif porte sur l’objet et non celui qui le porte. Nuance.

"nauséabond"?

Vous êtes un peu trop dans l'affect pour vous réclamer de la rationalité des Lumières, j'en ai peur.

Ce n'est pas un symbole "nauséabond" mais critiquable.

Le pire qui peut arriver -c'est bien sûr le jeu nauséabond de l'extrême-droite- c'est que des personnes comme Mariame Tighanimine se voient récupérées par des pseudo-libérateurs qui ne prennent dans son discours que ce qui les arrange et voient dans son dévoilement la preuve qu'ils ont raison.

Marianne montre bien le paternalisme des "anti-voile" qui ressemble comme deux gouttes d'eau au paternalisme des "pro-voile".

Elle reste à distance des récupérateurs de tous poils, sur une ligne de crête, la seule praticable à mes yeux. Je lui lève le chapeau que je ne porte pas.

Abr*ti! 

Si ce symbole est critiquable alors laissez moi le critiquer en paix. J’ai le droit de saluer qui je veux et ce n’est en rien du paternalisme. Je ne récupère rien du tout. Je salue cette action qui demande du courage.

Pfiou ce que vous pouvez être lourds !

"nauséabond" n'est pas une critique. Ca tient du réflexe stomacal.

Ces deux personnes sont magnifiques, à tailler le chemin à la machette dans les ronces.

Ce qu'elles ont en commun, ce dont elles nous parlent, c'est l'émancipation universaliste par l'accès au savoir, et pas d'être "racisées".

C'est Christophe Gneugneu qui dit à Mariame Tighanimine: "En tant que personne racisée, [etc]...". Ça n'est le sujet ni de l'une ni de l'autre.

Racisé, c'est celui qui le dit qui l'est.

Le racisme sans raciste n'est pas moins structurant.

Nos compatriotes issus de l’immigration enrichissent le débat, lequel hélas est sous la tutelle de gros crétins fds.

Enfin la Chaleur humaine. Très beaux entretiens, interviouveur parfait.

Débat de blanc gallo-gaulois !

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous