Ehpad: des privatisations s’enclenchent à bas bruit

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La ministre de la santé a finalement tranché : le petit hôpital de Longué-Jumelles (Maine-et-Loire), en fait un gros Ehpad avec juste quelques lits d’hôpital, restera public. Si la ministre s’en est mêlée, c’est que sa possible privatisation a bénéficié d’une médiatisation nationale. Mais bien d’autres projets de privatisations d’Ehpad n’ont pas attiré l’attention d’Agnès Buzyn.