Aubry veut «préparer le départ de Sarkozy» aux élections régionales

Par
La convention nationale du PS pour les régionales a ratifié les candidats et le programme du parti: être «un bouclier local à la politique du gouvernement». Martine Aubry a dénoncé le débat sur l'identité nationale. Le vote de mars est une «élection de mi-mandat à l'américaine, où il faut infliger une défaite à la majorité». Le PS estime possible un grand chelem victorieux dans les 22 régions métropolitaines.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un programme, quelques tensions et un grand absent. Pour le lancement de ses régionales, le parti socialiste est parvenu à contourner les écueils de sa convention nationale de ratification de ses listes électorales, réunie ce samedi à Tours.