Handicap: à Toulouse, profs et parents dénoncent des promesses non tenues

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toulouse (Haute-Garonne).– « Là, j’ai le cas d’un enfant de 7 ans qui est toujours en grande section de maternelle en attendant sa place en Institut médico-éducatif (IME). Un autre va aussi devoir rester en maternelle un an de plus, alors qu’il a droit à une place en IME mais il n’y en a pas. L’autre fois, un père s’est énervé et m’a dit qu’il allait partir au Canada si on ne pouvait pas s’occuper de son enfant ici… » Psychologue dans l’éducation nationale, Guillaume Subra a manifesté, mercredi 13 janvier, devant le rectorat de Toulouse pour demander davantage de « moyens pour une école inclusive de qualité ».