Les biens de Ziad Takieddine placés sous scellés

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ziad Takieddine, le marchand d’armes dont Jean-François Copé, Brice Hortefeux et Claude Guéant s’arrachaient il y a peu les faveurs, a été fin janvier au centre d’une discrète offensive judiciaire. D’ordre familial, cette fois. Nicola Johnson, son ex-femme, a déposé plainte par voie de citation directe contre lui pour « abandon de famille ». Parallèlement, elle a fait opérer des saisies conservatoires du mobilier de son ex-mari, dans leur appartement de prestige, avenue Georges-Mandel à Paris, le 18 janvier, et dans leur villa du cap d’Antibes, le 31 janvier.