Amiante: l'impossible procès des usines-cercueils

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

  • Nouveau
  • 14/02/2013 14:25
  • Par

S le code pénal ne fonctionne pas, on en reviendra à la loi du talion...

Pas pour des c... ! Peut être, plus exactement, pour de la chair à canon, pour faire ses guerres, et du vulgaire matériel, pour faire tourner son économie.

Admetez tout de même que le comportement de l'être humain est le plus souvent sujet à étonnemnent.

Plus vous les instruisez, plus ils deviennent c..., la, nous sommes d'accord; remarquez, c'est encore moins grave que de devenir lâche, pour un pays qui se vante d'avoir inventé les Droits de l'Homme et du Citoyen, principe de la Liberté, aussitôt encadré par le libéralisme !

Ce qui me gène dans cette affaire c'est que la gauche socialiste au pouvoir depuis 1981, en alternance, n'est pas fait mieux sur ce sujet que la droite, et même bien pire, si l'on se réfère aux idéaux de ladite prétendue gauche.

Amiante : témoignages d'anciens dockers sur les responsabilités morales et pénales des industriels de l’amiante... et de leurs valets et lobbies productivistes syndicaux et politiques d'une certaine gauche !

Amiante : témoignage d'un ex docker © Les Verts

Dominique Voynet soutient les dockers © Les Verts

 

 

Amiante : présentation de la situation © Les Verts

 

Cessez de vous ridiculiser à longueur de commentaires… nous savons que votre modèle de la justice prend ses sources dans celui de l’URSS et que vous nous avez habitués à certains procès dont l’histoire a retenu les noms.

De notre côté, malgré ces imperfections que nous essayons d’améliorer avec Madame Taubira, Ministre de la justice, nous préférons « l’indépendance », même relative, telle qu’elle est (quitte à repartir à la charge !), à une justice sur laquelle, vos amis politiques auraient la main mise …  les vidéo des témoignages des dockers grévistes de la faim qui déchargeaient les sacs d’amiante en provenance de l’URSS, avec la complicité de certains leaders politiques et syndicaux, nous  confortent dans les batailles que nous menons, ici, comme ailleurs, contre les agents du productivisme….

?

Bref... il ne faut pas changer à comprendre les comiques.

vous signez OUI ou NON cette pétition ?? votre avis m'intéresse...

c'est quoi cette pétition ? que je ne signerai pas au vu des mots utilisés , votre perception de la politique laisse à peine perplexe , je signerai ,ou pas,quand je l'aurai ou pas sur un site différent ,je n'apprécie pas qu'on mette le couteau sous la gorge aux lecteurs , "si je veux" , pour commencer pas oui bennit ouioui ou non alors t'es un con, un peu de respect , moins de mépris , nous sommes civilisés (je doute !)vous avez un contentieux ,vous deux!Clin d'œil

pareil!Incertain

je me méfie du mot "compassion" et encore plus du mot "intelligent ", se faire accuser de n'être pas dans la compassion , pour moi , c'est ok, j'aime pas la compassion , le truc qui vous déclare sans sentiments ,froid et donc "méchant" ,critiques trop malhonnêtes ,un jugement sans vérification en général ,quant aux ressources cognitives ,un millefeuille que je suis incapable de vous décrire Sourire


Pour écouter les témoignages des ex-dockers sur l'amiante, il faut utiliser IE ou Google Chrome et éviter Firefox car les dernières versions de Flash Player ne fonctionnement pas avec le navigateur de Mozilla :

  • Amiante : témoignage d'un ex-docker (1) : http://www.dailymotion.com/video/xzpyh_amiante-temoignage-d-un-ex-docker_news?start=11#.UR0NJPJkx0U

  • Amiante et les soutiens aux grévistes de la faim (2 ): http://www.dailymotion.com/video/xzrnn_dominique-voynet-soutient-les-docke_news#.UR0OZfJkx0U

  • Amiante : présentation de la situation (3) : http://www.dailymotion.com/video/xzqty_amiante-presentation-de-la-situatio_news#.UR0OmfJkx0U

.

(*) Comme ici, avec le Procès Touly / Véolia : l’eau comme bien commun contre la gestion privée : http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/140213/proces-touly-veolia-l-eau-comme-bien-commun-contre-la-gestion-privee

 

Michel S. : autre petit soldat des morts vivants du comic' club de Mélenchon sur Médiapart!

le fait de retirer le dossier "amiante" à une juge est une décision de justice ?? première nouvelle

vous ne signerez pas cette pétition dommage

non ce n'est pas "il paraît"...ils discutent le Parti de Gauche et EELV : faut s'informer auprès des vôtres !!....va falloir mettre vos fiches à jour...et peut-être moins nous cracher dessus

 

Excellente définition.  il s'agit bien de morts-vivants dans ce scandale "écologiste" !

Ou de vivants-pas-encore-morts, comme vous voulez.

C'est une décision de Jeannot Lapin. Pfff!!!? :)

"et vous faites de la pub pour le libre" Ben oui ma grande ! Au fait, comment va la volière à loyer modéré de votre élu PCF-FG de Malakoff ?  :) http://www.mediapart.fr/journal/france/301112/un-elu-de-malakoff-invente-la-vlm-voliere-loyer-modere

Comme de par hasard, le "Méluche comic' club", quant à lui est certainement très courtois, pour ce Pierre Ch. Rire.

.

 

+1

Pour le moment, on n'entend pas vos amis, en effet. Il est vrai que le npa est préoccupé à d'autres choses.

oh quel dommage, vous ne savez pas utiliser mozilla....C'est de l'open source... Pourtant le système de sécurité de l'armée française est en open source...ça devrait vous rassurer Rigolant

Le monsieur de la volière de Malakoff m'écrit pour m'offrir un séjour/ visite de sa cage HLM et profiter du bon air pur... Dois-je accepter ? je vous le demande. Si oui, je vous embarque car j'ai un peu peur d'y aller toute seule.

Tandis que mon gros chat, bassement intéressé lui, me susurre à l'oreille :

- Stp, allez ! emmène moi ! Et laisse venir à moi les petits oiseaux !

Je ne sais qu'en penser : aidez moi !

Je suis bien convaincu que vous n'entendez mal ce que le npa a a en dire. Mais c'est tout simplement faux de prétendre qu'on ne l'entend pas. Disons qu'il n'a pas les moyens considérables offerts a EELV par sa participation gouvernementale. On voit pourquoi vous y etes attaché jusqu'a l'absurde.

merci de votre réponse.


J'admets bien volontiers que cela s'est quelque peu dégradé ensuite, mais convenez tout de même que, pour (r)allumer la flamme, vous n'êtes pas en reste. Le second commentaire de ce fil (celui qui accompagnait les trois videos de 2007) par exemple.

Je n'oublie pas que derrière le traitement honteux de ce dossier amiante, il y a des êtres humains qui, eux, n'ont pas le coeur à rire.

bien à vous
Pierre Chataigné

Par ailleurs, a la demande générale d'ivan villa :

Procès Eternit Italie : enfin une condamnation !lundi 20 février 2012

Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 136 (16/02/12)

Devant des centaines de personnes, le tribunal de Turin a prononcé la condamnation des deux employeurs, accusés du procès Eternit (entreprise de transformation de l’amiante), à seize ans de prison et à 250 millions d’euros de dommages et intérêts aux parties civiles.

Première condamnation au pénal après un procès historique pour une filière dont on estime la responsabilité à 10 000 morts en France, 500 000 en Europe et des millions dans le monde. Historique ce procès, étalé sur plus de quatorze mois, où 557 salariéEs ont été entenduEs. Le dossier d’instruction atteint 220 000 pages, et 1 200 places du tribunal de Turin avaient été mises à disposition pour les personnes souhaitant assister aux audiences.

Historique car pour la première fois ont été condamnés non pas des lampistes mais les responsables. Pour Sara Panelli, substitut du procureur de la République : « la responsabilité incombe à ceux qui définissent la stratégie de l’entreprise, à ceux qui prennent les décisions fondamentales quant à l’empoussièrement dans les usines où l’on transforme l’amiante ».

Le milliardaire suisse Stephan Schmidheiny (ex-propriétaire d’Eternit Suisse et actionnaire d’Eternit Italie de 1976 à 1986) et le baron belge Louis de Cartier de Marchienne (actionnaire et administrateur au début des années 1970), jamais présents au procès, et donc jugés par contumace, ont été reconnus responsables de la mort de près de 3 000 personnes en Italie, ouvrieErs ou habitanEts de villes où Eternit Italie avait des usines.

La présence de nombreuses organisations syndicales et associations venues du monde entier tant pour le procès que pour le prononcé du verdict, atteste plus encore de l’importance de ce jugement. En effet, si l’amiante utilisée massivement, en particulier dans le secteur de la construction (amiante ciment), est aujourd’hui interdite dans de nombreux pays, plus de 100 millions de travailleurEs sont encore exposéEs à l’amiante sur leur lieu de travail et au moins 90 000 personnes meurent chaque année de maladies liées à l’amiante, dont dix par jour en France.

Ce désastre sanitaire a été couvert pendant des décennies par des instances où a pris corps la stratégie, baptisée « usage contrôlé de l’amiante » : la SAIAC (S.A. internationale de l’amiante ciment), cartel formé dès 1929 par Eternit, l’AIA (Association internationale de l’amiante) et en France la Comité permanent amiante, se sont acharnés à la cooptation de scientifiques et de syndicalistes afin d’entraver un étiquetage trop parlant sur la dangerosité de l’amiante.

Si l’interdiction de l’extraction et de l’utilisation dans tous les pays est un objectif incontournable, il reste à généraliser la condamnation des responsables, notamment en France où, à ce jour, aucun responsable n’a été jugé. Comme le déclare Jean-Paul Tessonnière, avocat spécialisé sur les questions de santé au travail, il faut demander aux « autorités judiciaires en France d’en tirer les conséquences : pourquoi ce qui est possible en Italie n’est pas possible en France ? » L’association française des victimes de l’amiante (Andeva) dénonce le contraste « insupportable » entre les situations française et italienne. Alors qu’en Italie « la justice a été rendue », ici « le procès des responsables n’a même pas commencé. »

Robert Pelletier

Pancho ! 

Vous trollez ou vous êtes sérieux (auquel cas bête et même pas méchant : écœurant) ?

Vous adhérez à EELV ? Si c'est le cas, ça explique bien des choses... Radicaux (pfff !) de gauche (pff!) ? 

Sinon, quoi ?   Insupportable, de toute façon. Criant !!! 

@la Garnie, vous allez certainement nous apprendre a utiliser Firefox... et nous comptons sur vous pour régler le bug à la place des équipes d'Adobe et Mozilla ;-)

Ps; une petite info:

1) la gendarmerie et l'armée n'utilisent pas flash player pour regarder les vidéos sur YouTube et dailymotion . 

2) ils utilisent comme SE, Linux.

.

A part cela, rien à dire d'intéressant sur les témoignages des ex-dockers?

:-))

de radio ivan z'Iphone.

 

 

"Les sénatrices Marie-Christine Blandin (EELV - Nord) et Aline Archimbaud (EELV – Seine-Saint-Denis) applaudissent également "un pas salutaire vers un procès pénal de l'amiante en France". "Alors que la presse internationale et de très nombreuses organisations de victimes ont salué comme un événement historique la condamnation à 16 ans de prison des anciens propriétaires des usines Eternit (Italie), l'espoir en France se réveille", soulignent-elles. Même si les sénatrices relèvent que cette décision "ne règle pas tous les problèmes entourant la tenue de ce procès", en particulier le manque de moyens pour mener l'instruction, dénoncé également par FO-Magistrats."

Source : http://www.actu-environnement.com/ae/news/amiante-Eternit-proces-penal-decision-Cour-cassation-16039.php4

"Je n'oublie pas que derrière le traitement honteux de ce dossier amiante, il y a des êtres humains qui, eux, n'ont pas le coeur à rire." ;

Merci de vous intéresser à eux...et a ma pomme qui a "bouffé" de l'amiante, en bossant dans l'industrie! Et toujours pas indemnisé... l'animal!

 .

Lol

 

qu'en pensez-vous ?

Mali : La France utilise des armes à uranium appauvri

Thierry Lamireau, militant écologiste, s’adresse dans une lettre au président de la république française, François Hollande

http://www.tamurt.info/mali-la-france-utilise-des-armes-a-uranium-appauvri,3579.html?lang=fr

Le probléme c'est que ce n'est pas uniquement le probléme du manque "structurel" de moyen de la justice, mais aussi de la volonté des gouvernements successifs qu'ils soient de gauche ou de droite de noyer le poisson. Le scandale actuellement, c'est la mise à l’écart  de Marie-Odile Bertella-Geffroy Et c'est bien une volonté politique de la part du gouvernement. Gouvernement dont vous etes la cheville ouvriére.... D'autant qu'en effet, certains écologistes se sont occupé de ces questions avec talent et pugnacité. Mais leur avis est quelque peu critique sur votre appatissement aux nécessités de solidarité gouvernementale.

Très belle lettre de Thierry Lamireau qui pose une question au Président de la République.... il rejoint la position d'eelv.

.

N’oubliez pas d’ajouter la fabrication du MOX, qui est un combustible nucléaire fabriqué à partir de plutonium et d'uranium appauvri , et qui est  utilisé dans plusieurs centrales nucléaires. Le Mox est  jugé très dangereux par un grand nombre d'experts… sauf par les nucléocrates de l'UMP, du FN, du PS, du  PCF-FG et de la CGT de l’énergie, etc. !


à Ivan Villa,

je commence à comprendre pourquoi certains commentateurs perdent leur sang froid en vous lisant.

Croyez- vous être le seul à avoir bossé ou à travailler dans l'industrie? J'ai bossé, voyez vous. Les chantiers Dubigeon Normandie, ça vous dit peut être quelque chose? Et j'ai aussi travaillé dans d'autres entreprises où la santé des travailleurs n'était pas la priorité numéro 1, loin s'en faut, à une époque où l'écologie n'existait quasiment pas hormis chez René Dumont.

Mais surtout, combien d'autres que moi ont bossé dans l'industrie et  y ont laissé leur santé, en souffrent chaque jour, quand ils n'y ont  pas laissé leur vie?

Etre un peu plus tolérant envers qui n'est pas de votre avis est souvent une méthode plus payante que l'anathème ou la stigmatisation d'appartenir à telle ou telle chapelle.

bien à vous,

Pierre Chataigné


PS
Ce  Merci de vous intéresser à eux...et a ma pomme qui a "bouffé" de l'amiante... va certainement en réjouir plus d'un ici. Cela signifie que vous avez sans doute révisé votre position et signé cette pétition, finalement.

?

"Etre un peu plus tolérant envers qui n'est pas de votre avis" : vous voulez parler de ce genre de remarque qui ne vous touche apparemment pas trop : "c'est bien de confirmer votre solidarité avec ce gouvernement...qui enfume, manipule...ment effrontément...et vous menez une bataille contre les syndicats..." pfff!!! ?

.

j'adore les gens au miel qui se découvrent. 

.

Non seulement je soutiens les AMISOL, mais je vais plus loin en exigeant que les responsables politiques et syndicaux (suivez mon regard) qui ont laissé faire, en toute connaissance de cause, comme dans le port de Dunkerque (principal passage de l'amiante de l'URSS, en France), entre 1960 et 1993... et après , et ou à EDF - GDF, passent, eux- aussi, devant les tribunaux... si vous voulez, il y a des dossiers en cours, dont le mien.

.

 

j'adore les gens au miel qui se découvrent.

J'aime bien aussi comprendre ce que je lit. L'auteur de cette fière sentance pourrait il expliquer ce que ça veut dire ?

Oui, l’expression est fumeuse Langue tirée, mais Marc Tertre préfère se rabattre dans le « blabla » au lieu de répondre sur le fond ; plus rien à dire sur les petites attaques concernant le cpa (voir commentaires ci-dessous) ? Ou sur le bilan du travail du npa ? On attend toujours ta réponse au commentaire en date du 16/10/2012 à 22:04…. cela nous évitera de relire éternellement les mêmes commentaires de Marc Tertre que l’on retrouve également sur ce fil de discussions :

Arrêtez vos loghorées verbales, vos stéréotypes, vos raccourcis à la con. Vous n'êtes ni comique, ni sérieux, ni crédible.

 

Merci bcq 

l’expression est fumeuse

C'est pas l'expression qui est fumeuse, dans le cas, c'est toi !

 le bilan du travail du npa ?

Je suis trés actif à l'Andeva. Contrairement à toi, je ne suis absolument pas sectaire, et donc je me félicite de nombre de camarades d'EELV actifs dans notre association. Mais le npa n'est pas du tout ridicule dans cette affaire. c'est vrai que nous n'avons pas de sénateurs (grace a notre assujitessement vis a vis du ps) ou de députés (pour la même raison) Cependant, nous sommes trés actifs dans le monde syndical (ce qui n'est pas franchement le fort d'EELV) etc. Bref; mis a part prouver ton sectarisme,  tu veut aller ou dans cette discussion ? Mis a part un soutien tout a fait sectaire de ton organisation ?

Aprés, nous pouvons de part et d'autre parler du prix a payer pour avoir des "élus" non en raison de vos résultats électoraux, mais en raison de vos accords avec le ps. Seuls des naifs peuvent penser que ce soutien est gratuit. Un conseil (amical) : tu aurais tout a fait intéret a ne pas prendre les commentateurs dans ce fil pour des imbéciles...

 

C'est pas l'expression qui est fumeuse, dans le cas, c'est toi , etc.! : ça vole haut, comme d'hab' avec Marc Tertre. :))

Je n'ai pas ta hauteur de vue, c'est vrai ! Et sinon, tu peut nous expliquer ce que tu voulais dire par cette expression que tu qualifie toi même de "fumeuse" ?

Laisse béton, l'ami.

Rien de plus éprouvant que de voir des gens QUI DEVRAIENT ÊTRE CÔTE À CÔTE se bouffer le nez !!! Criant Même sur MDP... 

Il faut avoir le cœur sacrément accroché là où il faut (à...), pour continuer AU FIL DES ANS, à se battre et vous (nous) soutenir ! 

J'aurais vu ça dans tous les partis, assos, ou syndicats que j'ai "supportés" (cet anglicisme stupide a finalement du sens Sourire ). 

 

Alors, allez-y, continuez. En face, on se réjouit... Quelle tristesse En pleurs !!! ♦

 

♦ D'Olympio, bien sûr. 

linux = open source

 

à Ivan Villa,

j'adore les gens au miel qui se découvrent.

puisqu'elle m'était adressée, j'aimerais bien avoir la signification de cette phrase, si cela n'est pas trop demander bien entendu.

Je vous en remercie par avance

Pierre Chataigné

 

 de son capital de "popularité",vous lui poserez à elle ,la question , remonter le niveau des débats, sa mission , pour l'amiante, que peut-elle faire ? elle nous le dira ,éventuellement , pour l'instant , le sort des récidivistes et une autre approche des personnes emprisonnées , des sanctions ,de l'instruction ,formations , approche qui va faire encore chuiner beaucoup de monde style "donner du pain aux glandouilloux , aux mécréants , aux marginaux, aux pauvres crétins qui se sont faits avoir etc etc!

Je ne comprends rien de ce que vous voulez dire Isabelle...

Pour l’eurodéputée Eva Joly, ancienne juge d’instruction, muter Marie-Odile Bertella-Geffroy va à l’encontre de l’intérêt public.

Article paru dans
Politis n° 1240

Sommaire

L’ancienne candidate EELV à la présidence soutient l’obligation réglementaire de mobilité des magistrats spécialisés, qui contribue à préserver leur indépendance face aux risques de clientélisme. Cependant, en raison de l’importance des dossiers que porte Marie-Odile Bertella-Geffroy, qu’elle a côtoyée (...)

"Christiane Taubira a amusé la galerie ... Son capital de popularité risque de très vite fondre avec le réchauffement médiatique du scandale judiciaire de l'amiante."

Doucement. Tout le monde ne marche pas nécessairement dans l'enfumage téléguidé. Elle a tenu tête : parfait (mais pour du pur "sociétal") ! Maintenant, qu'elle passe à du "social" (exemple : amiante, ou notaires, ou..., liste non limitative). 

Les choristes : "Ah ! Mais ça ne dépend pas d'elle" - ou : "Attention ! C'est très compliqué, le Conseil machin retoquera" - ou bien : "Ah ! Ce n'est pas dans les 60 propositions de Moi-je" - etc... 

Et puis, il y a le problème Aubry ... 

Hilarant, non ? Pied de nez  

Non. 

 

"Christiane Taubira a amusé la galerie" (sic) : lors du discours de Robert Badinter sur l'abolition de la peine de mort, nous avons déjà entendu cette musique aussi. Pfff!!!??

Raccourci hasardeux, commode et non fondé pour suggérer de calomnier l'autre Yvan Villa?

Raccourci hasardeux ? calomnier l'autre ? Je vous lis et je constate.

Tenez un petit mot d'Eva Joly et d'Esther Benbassa : Bravo #Taubira, bravo #Sergio Coronado. Vous sauvez l'honneur de la France progressiste. Vous avez ete super, vive le #mariage pour tous.

.

Idem :  « Accorder le droit de vote aux étrangers serait une victoire de la démocratie » : http://2doc.net/k8rls

.

 

@ KOSZAYR

"Un Procureur indépendant a agit en Italie: Raffaele Guariniello, alors qu’en France Marie-Odile Bertella-Geffroy le juge qui instruisait le dossier devrait être mutée et donc dessaisie des dossiers qu'elle instruits depuis des années sur des affaires liées au scandale de l'amiante".

un procureur indépendant assisté d'une trentaine de substituts

un juge en France qui instruit tous les dossiers "santé" assistée d'un officier de police judiciaire

 

cherchez l'erreur !

Ok ! Taubira, joli tour de piste... Et maintenant, que va-t-elle faire de consistant sur : 

- réforme de la justice (dont : lois à proposer sur la justice portant sur les accidents et maladies du travail. "Énorme ? Certes, alors qu'elle commence).   

- dont le lien exécutif / procureur, QUI NE SERA JAMAIS ROMPU EN FREEEEEEEEENCE, alors que l'Europe (pour UNE fois bien avisée) nous engueule (rang lamentable). 

- procès de l'amiante (des morts et des morts-vivants) 

- l'affaire Tapie (et mille autres : liste disponible, à commencer par de Nagy-Bocsa, etc)

- contre la mafia ahurissante des notaires 

- etc, etc ???? 

Polémiquer sans notes (formidable !) devant des députés de l'opposition perdants de toute façon ne suffit pas. 

Réponse PS-EELV and co ? 

Au pays des gougnafiers , rien de surprenant, ...

Et après l'amiante, il y aura ceux des "faibles doses " du nucléaire, les nomades qui sont sous traitants , et pendant que Proglio annonce 6000 embauches, dont 2000 en plus dans le groupe, la sous traitance sera l'endroit a baisser les couts de ses achats, ..

Car Proglio achète sa viande à Rem, comme des chaudronneries, il ne fait la différence 20 000 nomades baladés de centrale en centrale, la CGT Energie fait CHHHHUUUUTTTT , les factures élec gratos ça aident à se taire surement ...

A Patrig K : à la Cégète mines-énergie, on arrive à faire bouger les lignes... petit à petit, mais sûrement ! :)

les nomades sous-traitants et CGT énergie de quoi?!   évidemment qu'un syndicat doit remettre les pendules à l'heure ,personnel sous payé , mal formé , précarisé, qui ne peut pas se défendre , les moyens pour entretenir les centrales sont insuffisants, l'insécurité concerne aussi les habitants , je vous signale ,alors ne vous trompez pas de cible , le nucléaire ,ce sera pas mal d'emplois pour l'arrêter de toute façon , pour la recherche aussi , au lieu de distribuer des cp d'iode ou je ne sais quoi , je ne compte pas sur les ouvriers mais sur les porte-voix , dans la rue!   basta!

Ben, le rôle d'un syndicat est de défendre les salariés... tous les salariés ! Non?

Pas de progrès social sans syndicat(s), sans organisation collective et démocratique des salariés, des ouvriers et des paysans!

Pour cela, il faut également mettre fin au corporatisme et envoyer dans les choux, les "jaunes" au service des nucléocrates et des productivistes car ils sont complices de cette situation d'esclavagisme moderne : le coût et la facture pour les usagers du nucléaire seraient beaucoup plus élevés qu'actuellement, sans cette exploitation éhontée de ces nouveaux esclaves/nomades du nucléaire .

Le fonctionnement, et, demain, le démantèlement de ces centrales à haut risque nécessitent des gens bien formés, motivés et bien dans leur peau. Dans les centrales nucléaires, nous sommes loin du compte, camarade ! ;-)

Pas de progrès social sans syndicat(s), sans organisation collective et démocratique des salariés, des ouvriers et des paysans

Sans aucun doute, si ! Mais dans l'affaire de l'amiante, il y avait ceux qui siégeaient au "Comité permanent Amiante, et les autres. Syndicats, oui, mais pas du même coté du manche...

Oui, comme il est dit dans la vidéo-témoignage des anciens ouvriers cgt (1,2, 3), les dirigeants du grand syndicat/parti des ouvriers qui étaient, eux, en cette période, très bien informés des dangers de l'amiante, se gardaient cependant d'informer les dockers.... surtout qu'il s'agissait de décharger des sacs d'amiante en provenance du pays des grands-frères et du socialisme !

La cfdt (et ses écolo) était tout autant présente dans le CPA (le lobby pro patronal amiante). A ma connaissance, les seuls qui ont refusé d'y siéger étaient les caciques de la sécurité sociale "force ouvriére". Inutile de vous rappeler ce qu'était a l'époque FO "sécurité sociale"...

?

On dirait qu'il n'y avait que la CGT a "collaborer" avec le CPA. Or c'était tout aussi vrai de la cfdt et de tous les autres syndicats, a la notable exception de FO.

Toi y'en a compris ?

Je connais bien la chose... et ce cpa. Cependant, de 1960 à 1993, ce n'était pas cette organisation informelle qui faisait la pluie et le beau temps sur les quais de Dunkerque.

ce n'était pas cette organisation informelle qui faisait la pluie et le beau temps sur les quais de Dunkerque.

Cette "organisation informelle" était le lobby des industriels de l'amiante. Contrairement a tes mensonges, le comité permanent amiante (a ne pas confondre avec le npa)  faisait bien "la pluie et le beau temps" Partout en france, de Dunkerke à la Seyne sur mer.

Mes mensonges ? Vous n'êtes pas bien ou quoi, l'ami !? Le cpa a été créé en 1982 pour contre-carrer les résistances à l'amiante... elle était où cette résistance au port de Dunkerque (entrée de l'amiante en France) , de 1960 à 1993... et après !? Pfff!?

.

.

UN PEU D'INFO:

Drame de l’amiante : des leçons pour l’avenir

Article mis en ligne le 27 octobre 2005 par Philippe Ladame du citron Vert.

 

Un rapport très intéressant vient d’être rendu public sur le site du Sénat.

 

Le rapport d’information n° 37 (2005-2006) de MM. Gérard Dériot (rattaché au groupe UMP) et Jean-Pierre Godefroy (groupe PS), a été fait au nom de la « mission commune d’information consacrée au drame sanitaire de la contamination par l’amiante et à ses répercussions sur le plan humain, social et financier » et déposé le 20 octobre 2005.

 

Le rapport, très complet, comporte trois parties. Nous nous attacherons ici au chapitre II de la 1ère partie, intitulé « L’Etat "anesthésié" par le lobby de l’amiante ».

 

La question qui traverse la première partie du rapport est la suivante : Comment se fait-il que, alors que les risques de l’amiante étaient connus depuis des dizaines d’années, son abandon en France ait été si tardif ?

 

Les rapporteurs soulignent l’insuffisance des moyens de l’inspection du travail, la division administrative trop étanche entre ministère du Travail et ministère de la Santé, la difficulté pour les organisations syndicales de revendiquer au risque du chômage ...


Ils s’interrogent aussi sur le rôle du CPA.

 

Le Comité Permanent Amiante (CPA) naît en 1982 dans une situation de vide. Comme l’a expliqué aux rapporteurs M. Jean Paoli, représentant de Force ouvrière « Pourquoi le comité permanent amiante a-t-il existé ? Parce qu’il n’y avait rien à l’époque et que l’INRS [1] ne faisait pas son travail, pas plus que la DRT, la DGS [2] et la sécurité sociale ».

 

La création du CPA ne suit donc pas un protocole précis. Voici comment le professeur Claude Got décrit, pour la mission, les circonstances de la création : « C’était un organisme informel ; le comité permanent amiante est une création de M. Moyen, directeur de l’INRS de l’époque, après un congrès sur l’amiante qui avait eu lieu à Montréal. Le lobby de l’amiante assurait qu’il s’agissait d’un produit merveilleux, mais qu’il valait mieux le gérer pour en réduire le risque. M. Moyen avait dit aux industriels et à quelques médecins : « Il faudrait que l’on ait une structure informelle où tous les gens qui ont à débattre du problème de l’amiante se réunissent périodiquement, fassent le point et améliorent la gestion de l’amiante ». Ils se sont mis d’accord et on a retrouvé autour de cette table les industriels, les ministères du travail et de la santé, les syndicats, sauf FO. »

 

Dans ce vide, le CPA s’installe donc. Il se réunira, en réunion plénière ou en groupes de travail, 98 fois entre le 20 septembre 1982 et le 25 septembre 1995 jour où les représentants des différents ministères ainsi que ceux des organisations syndicales indiquent leur décision de ne plus siéger.

 

Structure informelle, le CPA comporte néanmoins de nombreux scientifiques ce qui lui donne une légitimité apparente. Mais ces scientifiques se cantonnent modestement dans leur fonction. « Notre rôle était de déterminer des valeurs limites d’exposition permettant de continuer à utiliser ce matériau en limitant les risques, dans l’attente d’une éventuelle interdiction gouvernementale. [...] Notre intervention au sein du comité amiante n’avait donc pas pour objet de prononcer une interdiction de l’amiante. Elle était destinée à assurer la protection de la population dans les conditions prévues par la réglementation française de 1977. Progressivement, cette dernière a évolué, » explique le professeur Patrick Brochard.

 

Plusieurs des acteurs d’alors estiment que le CPA avait une mission de prévention dont il s’est acquitté correctement. Ainsi, pour M. Xavier Bertrand, ministre de la santé et des solidarités, « le CPA a contribué à l’information et à la mise en oeuvre de mesures concrètes dont l’élaboration de brochures sur le diagnostic et sur le traitement des flocages à base d’amiante entre 1985 et 1990 ».

 

La grande ambiguité, que les rapporteurs mettent en lumière, c’est le fait que, parallèlement, le CPA se pose comme LA référence et L’« interlocuteur incontournable de l’administration ». Or, que dit cet interlocuteur ?

 

Comme l’explique le professeur Brochard, « à partir de 1977, il avait été établi que toutes les formes d’amiante étaient des agents cancérigènes. Dès lors, la France devait donc faire un choix : continuer à utiliser le matériau ou opter pour une autre voie ». La réponse du CPA sera diffuse, mais constante : il n’y a pas d’alternative à l’amiante, il faut continuer à l’utiliser en renforçant la prévention pour que les doses de toxiques soient les plus faibles possibles.

 

En même temps qu’il publie des recommandations de prévention, le CPA va donc s’employer à contrer les initiatives tendant à interdire l’amiante. Ainsi le rapport détaille la manière dont le CPA organisera un "contre-feu" lors de la publication en 1986, d’une étude de l’Environmental Protection Agency (agence américaine pour la protection de l’environnement) qui proposait d’interdire l’usage de l’amiante.


- le 26 mars 1986, un groupe de travail critique « le caractère pseudo-scientifique d’un document utilisé à des fins politiques »


- le 18 avril 1986, le CPA aborde de nouveau cette question et réfléchit à la manière de réagir à la proposition de l’EPA, dont « les conclusions sont tellement incertaines qu’on ne peut leur accorder de crédibilité »


- le CPA décide de transmettre aux ministres français de l’industrie, du travail, de la santé et de l’environnement une note faisant part de ces critiques.

 

Autre exemple de ce que les rapporteurs qualifient de "lobbying" : alors que l’inquiétude croissait, vers la fin des années 80, concernant l’utilisation de l’amiante en général, le CPA a concentré ses discussions et ses interventions sur le flocage [3], ignorant la poursuite de la production et la mise sur le marché de multiples produits à base d’amiante-ciment.

 

Pour le professeur Got, le CPA « a été un piège » : « Les médecins qui y participaient [...] n’étaient pas au courant des alternatives possibles et du fait que certains pays commençaient à mettre de la cellulose, des fibres synthétiques pour armer le ciment et remplacer les revêtements qui ont revêtu tous les hangars dans le monde agricole français, tous les poulaillers et tous les tubes collecteurs d’eaux usées. Le comité permanent amiante a été manipulé par une industrie dont l’intérêt était de poursuivre l’usage d’un produit bon marché, dans une logique de production économiquement intéressante ».


Une explication qui convainc les rapporteurs qui concluent que « le CPA n’était rien d’autre que le « faux nez » des industriels. »


Notes :

[1] l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) est une association de type « loi de 1901 » créée en 1947, de composition paritaire (salariés et employeurs) longtemps présidé par les employeurs (source).

[2] « A la DGS, personne n’avait en charge le problème de l’amiante » confirme le professeur Got (source).

[3] La technique du flocage (qui n’est pas spécifique à l’amiante) consiste à réaliser un revêtement constitué d’un enchevêtrement de fibres agglomérées par un liant (généralement du ciment ou du plâtre) projeté et collé sur un support donné.

 

Pour aller plus loin :

Le rapport est consultable sur le site du Sénat. Il peut être aussi téléchargé au format .pdf (1.2 Mo).

 

Source : LE CITRON VERT

Mais non ! Ils ont encore la tête en URSSSE. 

URSS = 1er producteur d'amiante dans le monde (le 1er exportateur c'était le Canada);

.

Port de Dunkerque = entrée principale de l'amiante de l'URSS en France.

.

Gros consommateur d'amiante en France  = EDF/GDF (cancer : la première cause de décès chez les travailleurs d'EDF et GDF : 42 %, dont 8% liés à l'amiante, d'après les résultats d'une étude épidémiologique de l'institut de veille sanitaire (InVS) - cette étude de mortalité a concernée 182.053 hommes ayant travaillé au moins un an d'affiliée dans l'entreprise entre 1978 et 1995).

.

Et pour éviter de passer pour un "abru..." (...) pardon, pour l'ARRUE de service, vous allez certainement nous dire si, dans la Russie d'aujourd'hui, l'amiante est interdite ou pas ! ?

Ah ! On répond. Bon. On sait tout ça, merci quand même de le rappeler. 

Personnellement, rien à foutre (allons-y pour les formules-chocs) de l'URSS ! Régime génocidaire et pays (la Russie) pourri, archi-polluant - pas le seul - et dont on soutient les oppositions. 

1 - Ce qui est insupportable, c'est votre façon de la sortir à tout bout de champ à des gens (dont je suis) qui, au final ... 

2 - ... sont d'accord avec vous. MAIS VOUS VOUS AVEUGLEZ. Si simple d'être sectaire, voire - désolé, quelqu'un vous l'a dit - un peu faux-cul (genre : les "petits pas avec Mme Taubira"... Plus la CGT-Énergie, semble-t-il ... Au total, pas simple de bien comprendre, mais passons). 

Donc, je reposte (voir plus haut) à votre intention (si vous repassez, ce qui m'étonnerait) : 

"Ok ! Taubira, joli tour de piste... Et maintenant, que va-t-elle faire de consistant sur : 

- réforme de la justice (dont : lois à proposer sur la justice portant sur les accidents et maladies du travail. "Énorme ? Certes, alors qu'elle commence).   

- dont le lien exécutif / procureur, QUI NE SERA JAMAIS ROMPU EN FREEEEEEEEENCE, alors que l'Europe (pour UNE fois bien avisée) nous engueule (rang lamentable). 

- procès de l'amiante (des morts et des morts-vivants) 

- l'affaire Tapie (et mille autres : liste disponible, à commencer par de Nagy-Bocsa, etc)

- contre la mafia ahurissante des notaires 

- etc, etc ???? 

Polémiquer sans notes (formidable !) devant des députés de l'opposition perdants de toute façon ne suffit pas. 

Réponse PS-EELV and co ? " 

Ou simplement de Villa... Rigolant 

Vous êtes en procès pour l'amiante, vous êtes touché ? OK ! Envoyez-moi une lettre, pétition, etc, et JE SIGNE ILLICO POUR UN SOUTIEN. Déjà fait ailleurs, sans vous attendre, mais prêt à continuer, évidemment. 

Après, on parlera tranquille (sans petites injures sous-entendues, merci).

Bien à vous, Pancho. 

 

 

le droit de mourir dans la dignité est une affaire personnelle, je ne comprendrais pas que quelqu'un m'empêche de mourir si j'ai besoin pour quelques raisons que ce soient, d'arrêter de respirer , dégradation mentale, physique ,de souffrance impossible à gérer et si je n'ai pas envie de voir ma famille souffrir ,par exemple, je ne demanderai la permission à personne, en tout cas ,pas à elle , et encore, pas sûr, mais pas de lois ,grâce!pour mettre un point final , un médecin, c'est son taf!

savez -vous ce que veut dire accompagner un proche qui est au dernier stade ,l'aider à respirer ,chaque tentative  trop douloureuse, insupportable, au point que vous respirez à sa place tellement c'est insoutenable , je l'ai vécu à deux reprises (cancer des os ,24 ans, cancer du à ingestion ,poussières ,pesticides etc  produits agricoles 78 ans), d'autres bien entendu, moins terribles à supporter.

heureusement que les médecins ont un certain sens de la réalité, n'ont pas attendu une directive pour certains!

juste que dans le cas qui concerne les personnes victimes, sur leur lieu de travail ,de non respect de leur  santé ,des dispositifs de précaution minimum,alors que tout le monde connaissait ces problèmes , à un moment ,se leurrer sur des prétextes falacieux ,se retrancher derrière des pseudo politiques d'indemnisation , c'est valider le fait que nous sommes bons à supporter n'importe quoi pour le profit d'une entreprise, comme pour le nucléaire , comme pour les produits pharmaceutiques , comme pour l'alimentation ,donc, un choix de vie , tu défends une cause ou tu l'aides, ou tu te tais!

Quelqu'un y avait fait allusion : merci de mettre l'extrait. Ahurissant. 

J'écarquille, pour relire : "éliminer la vie lorsqu'elle sera ...  économiquement trop coûteuse"  (c'est moi qui surligne).

Avait-il lu les inspirateurs de Mengele ?

Ou a-t-il été "inspiré" par le film (chef d'œuvre, remake) d'Imamura (d'après un roman de Shichiro Fukazawa) ? Cette vieille tradition locale japonaise avait anticipé sur les ignobles lubies de l'ex-sherpa (sans parler de l'inévitable "Soleil vert", moins beau). 

Mais revenons à l'amiante : justice freeençaise de m... Point. S'ils voulaient, ils trouveraient bien le "biais" juridique. Ou un petit arbitrage ? 

Rassurez Pancho : SUR CE TERRAIN, TAUBIRA NE FERA RIEN !

On parie ? 

 

Addenda :

1 - rien, comme contre la mafia des notaires. Là aussi, on parie ? 

2 - Je ne suis ni au PG, FDG, NPA, et toutes ces sortes de choses, ni ailleurs. Ni en URSS (au cas où le Villa passerait par là, ce qui m'étonnerait ! On fait son petit kk et on file). Déçu

<<<le droit de mourir dans la dignité est une affaire personnelle>>>

 

Non ! C'est une affaire collective et politique.

Mais ce n'était pas le sujet ici. Et ces remarques sont d'autant plus déplacées que nous connaissons, (vous comme moi peut-être) des sujets morts de l'amiante à 36 ans... Ou 60 !  Avant de choisir comment mourir (je le reconnais c'est capital aussi), il s'agirait de pourvoir choisir comment l'on vit !

<<<la machine à tuer d'ATTALI existe déjà: elle se nomme "pôle emploi>>>


Je ne vous dirai jamais le contraire... Jamais !

Ces procès sont tout à fait justifiés, mais... Dans les années 70, le magasine  Que choisir avait fait un N° spécial sur l'amiante, ce qui nous avait déjà alerté sur le dangers de cette matière dans les différents produits que nous manipulions (planches à repasser, joints thermiques de poeles à bois, et autres matériels soumis à la chaleur) et ceux dont nous avions à subir la proximité ( freins automobiles ...) En tant que simple citoyen, j'ai toujours tenu à éviter cette proximité. Que dire de l'ignorence des personnes qui travaillaient dans les milieux professionnels qui utilisaient sciemment cette matière toxique? C'est vrai pour tous les produits que nous soupçonnons de toxicité aujourd'hui, et que des centaines ou des milliers de personnes sont prêtes à défendre. Nucléaire, pesticides, la liste est longue. Devrons nous prendre leur défense, ou leur dire qu'ils se sont et nous ont empoisonnés en toute connaissance de cause?

Par ailleurs il y avait ce matin un entretien tout a fait éclairant avec Marie-Odile Bertella-Geffroy,  magistrate chargée de ces affaires au pole "Santé publique" du TGI de Paris, et c'était tout a fait éclairant : les moyens ridicule (elle explique qu'elle travaille avec un seul OPJ (officier de police judiciaire) alors que les magistrats italiens chargé de l'affaire ethernit ont des moyens bien plus considérables (10 opj, des moyens matériels et humains bien plus importants) Ses propos étaient a la fois tout a fait éclairant et quelque peu désespéré "Je suis entrée dans la magistrature car je croyais en la Justice. Je vais en sortir, j'y crois plus."

Le podcast (hautement recommandé) est ici : http://www.franceinter.fr/emission-l-invite-marie-odile-bertella-geffroy

à Marc Tertre

merci pour le lien et surtout, pour cet entretien hautement instructif avec cette magistrate si seule depuis dix ans.

Pierre Chataigné

Certains pouvaient penser que les choses changeraient sous Hollande  et Taubira. Il va falloir qu'ils déchantent ces derniers apparaissent  comme d'authentiques clones de Sarkozy, Dati/Mercier.

"Je suis entrée dans la magistrature car je croyais en la Justice. Je vais en sortir, j'y crois plus";

Ces propos de la magistrate révèlent les conséquences d'une gravissime atteinte à la démocratie!

http://www.tagesschau.sf.tv/Nachrichten/Archiv/2012/05/14/Schweiz/Asbest-Urteil-Schmidheiny-versuchte-Gefahr-zu-vertuschen

"Dans son jugement de 733 pages le tribunal part du principe que Schmidheinys (Suisse) et Jean-Louis de Cartier de Marchienne (belge)
ont agi avec une préméditation de haute intensité (sic)

Selon le tribunal, ils se sont accomodés avec une grande désinvolture des décès, maladies et pollutions liés à l'amiante.
Selon le tribunal, qui fait référence à une étude datant de 1968,  tous deux connaissaient les problèmes causés par l'amiante; "

verdict : 16 ANS DE PRISON (tribunal de Turin) ;
le tribunal n'a pu trouvé aucune circonstances atténuantes
les loustics font appel

Dans les pieds sur terre, aujourd'hui, une ouvrière de l'usine raconte que le fils Chopin qui travaillait comme commercial pour son père , traversait l'usine au pas de charge deux fois par an. 


Devinette:

Quelle différence existe-t-il entre un industriel français, belge et un Suisse?
réponse de Laurence Parisot: le français est persécuté

 

  • Nouveau
  • 14/02/2013 17:29
  • Par

Tant que nous n'aurons pas exigé la séparation des pouvoirs :

Exécutif, Législatif, et Judiciaire, nous continuerons à vivre ce genre de scandale.

Surtout ne comptez pas sur les "Caciques" du P.S.  pour faire cette réforme, pourtant réclamée (voté lors des conventions) par une grande majorité de militants.

Sûr que le P(arti) S(célérat) va faire amiante honorable vis à vis du Medef (il y a tout le nucléaire en arrière-plan) ! 

"réforme, pourtant réclamée (voté(e) lors des conventions) par une grande majorité de militants."

Mais alors, à quoi sert d'être "MILITANT" au P qui fut vaguement S ? 

Et soigneusement "encarté" (ce mot !). Clin d'œil

Ou à la CFDT ?  Exemple pris au hasard... CriantCriantCriant à x ... 

  • Nouveau
  • 14/02/2013 18:40
  • Par

Evidemment un bon article. J'étais universitaire et médecin à Jussieu, j'ai encore le souvenir horrifié des examens de laboratoire que nous avions pratiqué sur les ouvrières d'Amisol. Tout le monde savait que c'était des conditions de travail hautement cancérigènes. Cette usine était un camp d'extermination, je pèse mes mots.

Mais sinon je suis étonné de la thèse suivante de l'article:
"un manque de volonté des pouvoirs publics ou une mauvaise adaptation du législateur à ce type de situation."

Pas besoin d'être un affreux marxiste comme moi pour savoir que c'est grosso modo la même chose, avec seulement parfois un décalage temporel.

Pas besoin d'être un affreux marxiste comme moi pour savoir que c'est grosso modo la même chose, avec seulement parfois un décalage temporel.

Surtout que par ailleurs les  gouvernements successifs  ne se sont pas spécialement fait connaitre par leur zéle pour arréter ce scandale sanitaire majeur

Allez une bonne nouvelle dans ce fil de commentaire (...)

c'est là, sous le lien de valeo, dommage pour celles et ceux qui pensent que l'orne est exempt de pollution, ou qui souhaiteraient qu'il le soit (un peu tard n'est ce pas ? déjà dans les années 70 je lisais un magazine intitulée le sauvage qui déjà alertait sur la pollution des territoires, alors en 2013... hi hi hi)...

Valéo accepte enfin de dépolluer son usine d'amiante....

 

Bon sang, en faisant une recherche au sujet du sauvage je suis tombée là dessus : lesauvage.org... Ben ça nous rajeunit pas !

  • Nouveau
  • 15/02/2013 01:29
  • Par

Mais VILLA campe déjà devant ce palais de justice de la honte. Taubira va venir le soutenir Déçu Moi aussi, éventuellement.

.

L'irresponsabilité productiviste nous donne aujourd'hui les dégâts de l'amiante, mais elle prépare aussi, pour nos enfants, et entre autres héritages empoisonnés, la pollution de l'environnement due à l'exploitation des gaz de schistes. Nos manipulateurs voyous ont déjà inventé d'autres noms pour faire passer la pilule.

Dans l'émission de "des paroles et des actes" de janvier 2013, on pense à Alain Minc, montré comme le représentant triomphant des affairistes dominateurs et connaissant leurs dossiers, en train de donner une leçon à Arnaud Montebourg.

Je l'allumerai bientôt au sujet de l'ignorance des pertes entropiques dans la politique énergétique française.

Là aussi, les médias qui sentent la morue ne risquent pas d'en parler. A peine nous ont-ils dit que, pendant toute la période de froid de février 2012, la France a acheté de l'énergie électrique à l'Allemagne. Mais ils ne risquaient pas d'expliquer pourquoi.

Même Der Spiegel a fait croire aux allemands que c'était grâce au photovoltaïque, en février, en Europe du Nord, à 6 heures du soir!

Sourire

.

.

Noter encore que le désamiantage est devenu à son tour une bonne affaire.

Une expertise amiante à l'occasion de la vente d'une maison doit coûter actuellement  dans les trois cents euros, en fonction du nombre d'analyses effectuées.

.

Les comportements actuels vis-à-vis du nucléaire sont les mêmes que ceux que j’ai connus vis-à-vis de l’amiante. Depuis quinze ans qu’il est enfin interdit, selon les prédictions d'alors du lobby de l’amiante sur les conséquences de son abandon, nos paysans devraient avoir repris leurs chevaux ou leurs bœufs pour les travaux des champs, nous ne circulerions plus qu’en carrosse, en fiacre ou en diligence, et au lieu d’assister aux 24 heures du Mans aux côtés de son Premier ministre, notre  précédent Président eut arbitré des courses de chars aux Arènes de Lutèce. Ce lobby était de même soutenu à l’époque par tous les syndicats des travailleurs concernés, les Corses défendaient leur mine d’amiante de Canari dont les plages voisines s’en sont trouvées polluées et tous les élus du Nord, Martine Aubry en tête, leur usine Eternit de Thiant près de Valenciennes, où un monument aux morts de l’amiante fut érigé en 2003, comme il en existe également à Port-de-Bouc et à Condé-sur-Noireau.

Moi-même, dans les années 50, ingénieur commercial chez Ferodo (aujourd’hui Valéo) dans le Service Industries Diverses, j’avais toujours dans ma serviette de nombreux échantillons de produits amiantés dont je cherchais en parfaite bonne conscience à développer les multiples applications. Dans mes cours à l’Ecole des Mines de Nancy, j’avais vaguement entendu parler de l’asbestose, mais pas autant que de la silicose, et de toute façon c’était un problème qui semblait circonscrit à son extraction et pouvait se régler à ce stade. J’ignorais comme presque tout le monde à l’époque que déjà l’on avait décelé des contaminations parmi le personnel employé au façonnage de ce matériau et chez certains utilisateurs. Pendant des dizaines d’années, à cause en particulier de la longue incubation de la maladie, mais aussi grâce à un puissant lobby, le problème put être occulté, retardant son interdiction et même la mise en œuvre à son encontre de réglementations trop contraignantes. N’ayant fait qu’une brève carrière chez Ferodo, c’est seulement beaucoup plus tard que je découvris l’ampleur des dégâts.

Au lieu de déclarer l’amiante irremplaçable alors que l’on en connaissait les dangers, mieux eût valu sans doute chercher le plus rapidement possible les solutions de remplacement que l’on a fini par trouver. Pour ceux qui s’intéressent davantage aux conséquences économiques qu’aux conséquences humaines, indiquons que le FIVA (Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante) a déjà déboursé plus de 2 milliards d’euros depuis une dizaine d’années qu’il a été créé, dont près des 9/10 prélevés sur la branche accidents du travail et maladies professionnelles de la Sécurité Sociale, et que le désamiantage de la seule Université de Jussieu a aussi déjà coûté dans les 2 milliards.

 

 

 

 

Paul Vinent, 

Merci pour ce témoignage et votre parcours. Cela remet un peu plus calmement qu'avec d'autres les pendules à l'heure (sur ce fil). Soutien absolu à tous ces procès. Et d'abord contre ces patrons criminels (pas les seuls).

Et y compris si certains syndicats (hélas !) et un certain personnel politique (jolie expression !) dit de "gauche" (hélas ! P"S" et P"C" confondus) doivent, disons ... morfler ! Surpris !!! 

 

N-B : Ceci dit, même pas cent commentaires sur MDP. La classe ouvrière (terme consacré) fait peu recette sur MDP. Pourquoi ? 

"même pas cent commentaires", et en enlevant ceux de, ou à cause de I.V. il en reste combien ? Quand Villa est sur un fil, les commentateurs préfèrent passer sur un autre. 

  • Nouveau
  • 16/02/2013 13:18
  • Par

Excellent article. Vraiment du bon, de l'hyper bon journalisme. 

Je suis heureux qu'ARRUE ait apprécié mon commentaire et je le remercie de me l'avoir fait savoir.

Bien cordialement.

PS ( qui veut dire aussi "post scriptum" en latin)

J'ajouterai cette constatation, c'est que si un comportement criminel fait quelques victimes à la même heure et au même endroit, cela devient un événement médiatique, tandis que s'il en fait 100 000 mais étalées sur 50 ans et géographiquement dispersées, cela peut ne pas faire trop de vagues. Simple problème de communication, jusqu'à ce qu'il y ait prescription et que les coupables soient définitivement hors d'atteinte ! De toutes façons on ne fera pas rembourser les actionnaires qui se sont enrichis grâce à l'amiante.

 

 

P.Vincnt, 

Pas de quoi. Ce genre de témoignage (fond et forme) compte beaucoup. Bien à vous (si vous repassez). 

  • Nouveau
  • 17/02/2013 11:30
  • Par

Bon alors elle est où cette république EXEMPLAIRE ! Vraiment déçu par ce gouvernement qui ne tient pas ses engagements démocratiques. Vouloir protéger ses amis au risque de ternir la démocratie finira par les perdre aux prochaines élections. Trop de personnes impliquées dans des affaires de justice qu'on essaie de contrer...

Ces pratiques d'un autre temps ne sont plus acceptables dans un pays moderne où la vérité inonde les sites citoyents.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous