Crise de l’hôpital: même des directeurs sortent de leur réserve

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’hôpital Saint-Louis à Paris (Xe arrondissement), le 14 janvier, un directeur présentait ses vœux au personnel, sans excès. Réaliste, il souhaitait « que 2020 soit plus sereine que 2019. Rien n’est gagné ». En effet. Au même moment, des dizaines de blouses blanches volaient à ses pieds, son auditoire se détournait. Une mise en scène : « Notre but était d’atteindre le grand public, explique Rémi Flicoteaux, médecin chargé de l’information médicale à Saint-Louis. Juste après, je suis allé voir les membres de notre direction pour leur dire que ce n’était pas dirigé contre eux. Mais on a souvent l’impression que notre directeur général, Martin Hirsch, est inféodé au ministère. »