Les communistes accusent Macron de "dictature technocratique"

Par
Le chef de file des députés communistes à l'Assemblée nationale, André Chassaigne, a réclamé mardi un référendum sur la réforme des institutions, accusant le pouvoir de vouloir mettre en place une "dictature technocratique" en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le chef de file des députés communistes à l'Assemblée nationale, André Chassaigne, a réclamé mardi un référendum sur la réforme des institutions, accusant le pouvoir de vouloir mettre en place une "dictature technocratique" en France.