A l’Assemblée, la machine LREM à l’épreuve des textes

Par

Pléthorique, divers, inédit par sa composition : le groupe parlementaire de La République en marche s’est organisé durant dix mois pour soutenir au mieux le rythme du gouvernement. Mais si la forme compte, le fond rattrape ces élus sur des sujets restés flous pendant la campagne. La belle devanture se fissure devant l’absence de colonne vertébrale politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus qu’une force politique, le groupe de La République en marche est avant tout un dispositif. Plus de la moitié des élus de juin 2017 n’ayant exercé aucun mandat auparavant, il fallait que cette nouvelle entité puisse s’approprier ne serait-ce que les bases du travail parlementaire.