Karachi: l'obstruction écrite de Christine Lagarde

Par et

Un document signé de la ministre de l'économie atteste que Christine Lagarde a clairement fait obstruction au travail de la mission d'information parlementaire sur «les circonstances entourant l'attentat du 8 mai 2002 à Karachi».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire de Karachi est définitivement une affaire interdite. Un document signé de la ministre de l'économie, que Mediapart révèle aujourd'hui, atteste que Christine Lagarde a clairement fait obstruction au travail de la mission d'information parlementaire, qui a rendu, mercredi 12 mai, son rapport sur «les circonstances entourant l'attentat du 8 mai 2002 à Karachi».