Pas l'heure des polémiques après la libération d'otages, selon Parly

Par
L'heure n'est pas aux polémiques sur l'attitude des otages libérés la semaine dernière au Burkina Faso mais à l'hommage aux soldats tués dans l'opération qui a permis de les délivrer, a déclaré lundi la ministre française des Armées, Florence Parly.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'heure n'est pas aux polémiques sur l'attitude des otages libérés la semaine dernière au Burkina Faso mais à l'hommage aux soldats tués dans l'opération qui a permis de les délivrer, a déclaré lundi la ministre française des Armées, Florence Parly.