Un sénateur recadré après ses propos controversés sur le glyphosate

Par
Le sénateur UDI de Haute-Garonne, Pierre Médevielle, qui a affirmé à de nombreux médias que la cancérogénicité du glyphosate n'était pas établie scientifiquement, a été désavoué lundi par ses pairs, notamment par Cédric Villani, député La République en marche (LaRem) de l'Essonne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOULOUSE (Reuters) - Le sénateur UDI de Haute-Garonne, Pierre Médevielle, qui a affirmé à de nombreux médias que la cancérogénicité du glyphosate n'était pas établie scientifiquement, a été désavoué lundi par ses pairs, notamment par Cédric Villani, député La République en marche (LaRem) de l'Essonne.