Joachim Gatti, victime du flash-ball à Montreuil: «Il me reste un œil et avec lui une haine sourde»

Par et

Joachim Gatti, a été blessé le 8 juillet 2009 par un tir de flash-ball, et a perdu un œil. «Il m'en reste un et avec lui une haine sourde», a-t-il fait lire au cours de la manifestation organisée le 13 juillet 2009. Mediapart a recueilli l'enregistrement du texte de Joachim Gatti lu par un ami. Depuis 2005, au moins six personnes ont connu le même sort.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre, lundi 13 juillet au soir à Montreuil-sous-Bois, lors d'une manifestation ayant réuni des centaines de personnes, de tout âge et tout horizon, contre les violences policières et l'expulsion de l'ancienne clinique occupée. Plusieurs participants ont été gardés à vue, dont un journaliste stagiaire du Monde qui couvrait l'événement, rapporte le quotidien.