La démocratie expliquée à Emmanuel Macron

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

4 commentaires remarqués par l’auteur·e

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Certes non ! En revanche au niveau de l'orthographe ... Allez, vive l'apéro à l'heure que vous souhaitez ... Peu me chaut, fais tellement chaud !

C'est une resucée de la thèse de Fukuyama, le "libéralisme" comme fin de l'histoire, l'avènement complet de la démocratie. Une thèse accueillie en France avec amusement, à l'époque.

Arrêtez de dénaturer le sens des mots, car bientôt on ne va plus se comprendre.

Je ne sais plus qui avait dit de Hollande récemment que c'était un nazi?

Et voilà qu'avec Macron en poste depuis 2 mois nous serions en dictature! 

Je rajouterai sur le populisme :

tout politique qui prétend savoir ce qui est bien pour le peuple sans le lui avoir demandé directement !!

Vous donnez ici la définition péjorative du mot populisme et c'est le sens que l'on donne en général à ce mot aujourd'hui.  Mais il peut être employé autrement si l'on se réfère à son vrai sens (cf un dico ou wikipedia).   Sinon entièrement d'accord avec votre appréciation, ce mot est employé comme vous dîtes car il a perdu sons sens dans l'opinion et cela relève alors de la propagande.

On est d'accord, si on se réfère à son sens initial le "populisme" est progressiste

Vos insultes "imbécile et odieux" montrent bien que la liberté d'expression existe en France.

D'ailleurs la justice de la France,  a relaxé Z.E.P et leur oeuvre Nique la France , suite à leur mise examen pour diffamation.

On n'avait pas besoin que Madame Obono monte sur ses grands chevaux pour défendre la liberté d'expression, la justice a fait son travail.

Heureusement que vous êtes là pour rappeler la voie juste.

"Mirifique" est un pseudo exigeant. Il exige de vous que vous creusiez un peu plus.

**********

 

Oui, c'est vrai. J'avais tapé 'ouin" mais bon, on ne va pas pleurer n'est-ce pas ?

C'est déjà fait.

 

@Carlan

Mais tout le monde prétend parler au peuple, sinon en quoi un.e candidat.e tenterait l'élection ? D'ailleurs, je ne vois que peu de mesures où il parle au peuple, que ce soit avant son élection et évidemment encore moins après. 

Ce terme est sacrément galvaudé ... Parce qu'à force de traiter tout le monde de populiste (jouons à ce jeu et on verra que tou.te.s les candidat.e.s peuvent l'être), personne ne le sera. Je crois d'ailleurs avoir lu cette insulte envers chaque candidat.e au moins une fois; il finit par perde de sa force. 

Pour le premier tour, n'ayant pas voté pour lui ... J'assume totalement de ne pas me reconnaître dans son programme.

Néanmoins, il est évident qu'un bulletin portant son nom dans l'urne au second tour l'aide à gagner; cela ne m'empêche pas de me battre contre lui désormais. Et même si j'aurais préféré voter blanc, je ne suis pas honteuse de mon vote car contrairement à ce qui est écrit ici, si, Le Pen aurait pu passer et je reste intimement persuadée qu'elle est plus dangereuse que notre joli Enarque.

Par ailleurs, votre commentaire n'est pas, j'ai l'impression, une réponse à la mienne : j'indiquais simplement que sur MDP, dès lors qu'on critiquait un peu Mélenchon, on passait illico dans la case "Macroniâtre" alors qu'il y avait tout de même pas mal d'autres candidats que ces deux là au premier tour. 

@CARLAND

Ce n'est pas en utilisant des qualificatifs insultants qui ne sont que des jugements de valeur que vous prouvez quoique ce soit. D'ailleurs relisez votre réponse: 

"Je qualifie votre 'commentaire" "d'imbécile et odieux" parce que oui il est imbécile et odieux"

Comme on dit : "C'est un peu court jeune homme" ou alors c'est du comique de répétition :)

"enjoint a voter pour ce personnage" on n'est pas obligé de tenir compte de son avis, mais de se faire sa propre opinion et pourquoi pas de zapper ses conseils, c'est ce que je fais toujours, j'ai horreur que l'on me dise quoi faire, lorsqu'il y a du parti pris (on voit ou cela nous as mené et nous mènera)  je ne suis jamais.

Il me semble que l'opposé est aussi vrai : dès que quelqu'un critique macron, il est traité de mélenchonâtre...

++++++++++++++++++++++++

Tout à fait d'accord,c'est ce que j'ai indiqué plus haut.

++++++++++++++++++++++

C'est marrant, ce billet et le fil qui le brode sont cousus de procès d'intentions et de procès d’extensions...

- Macron ultralibéral

- Macron dictateur

- Macron Fasciste

- Macron con comme on dit à Marseille.

Ce damoiseau vient d'arriver au palais, laissons lui le temps de s'habituer aux dorures et aux lambris, ces choses n'ont qu'un temps; nous verrons, dans 5 ans nous ferons le bilan et le jugement se fera par les urnes et non pas comme vous le faites ici par les burnes...

En tout cas, il a mis un beau revers à de Villiers histoire de lui rappeler que dans l'armée les rapports sont comme dans la noblesse de suzerain à vassal: Prends ça dans ta gueule et ferme-la!

Pour ceux qui ne sont pas contents, comme je l'avais prédit dans plusieurs commentaires en critiquant Mélenchoni-ni (pour qui j'ai voté aux premiers tours) il ne vous reste plus que République, un millier de participants à la dernière convocation, même les casseurs ont déserté la Place.

Allez, c'est le 14 juillet, bande de petits salopards :

En avant, Marche! Et le petit doigt sur la couture du pantalon, je ne veux voir qu'une tête! Non dé Diou!

Les petits hommes verts critiquaient aussi leur gouvernement...et les grenouilles de la fable Jupiter...

La Soupe aux Choux - Verse moi un canon © specialedefunes

 

"Peu me chaut" (du verbe chaloir)

Orthographe, écriviez-vous ?

"Plenel a soutenu Macron en 2017 et a tout fait pour diaboliser la FI"

Vous exagérez beaucoup l'impact de Hollande, la FI et son chef se diabolisent déjà assez bien tous seuls !

Plenel n'est pas propriétaire des voix des français.

Vous n'aviez qu'à vous abstenir .

Vu l'attitude de cette petite crapule de KwassaKwassa 1er depuis 2 mois je me demande vraiment si le vrai changement ce n'était pas la blondasse du FN qui aurait joué  le role de Destop de la République

On a compris que pour vous avant tout c'est la tronche de macronstein qui vous a fait craquer

Eh bien maintenant après 2 mois de présidence de cette petite crapule j'espère que vous avez pris la mesure de votre grande betise.

Serrez les fesses maintenant que vous l'avez dans .....

je me souviens d'un dessin dans El Pais, pendant une période électorale aussi déprimante, montrant un homme glissant son bulletin dans la boite, disant "hay eleciones que sembran funerales".

 C'est bien compliqué tout çà! Si j'étais française, j'aurais peut-être vot´M pour éliminer MLP, ayant été témoin du monstrueux racisme anti-arabe dans ce pays. Si elle avait gagné ce racisme se serait déchainé sans complexe.

Mais aussi sans voter Macron en se bouchant le nez, sans doute n'aurait-elle pas été élue.

Après tout, elle n'a que 8 sièges au parlement.

Le problème est que les votes nuls ou blanc ne comptent pas...et çà c'est scandaleux

Cher Monsieur, je me suis abstenu.

***

J’espère juste que les Français choisiront la prochaine fois la pilule rouge (celle qui permet de voir la vérité dans Matrix) plutôt que la pilule bleue (celle qui permet de s'endormir dans un rêve alors que des machines vous pompent votre énergie).

Itou !

+1

**********************************

Certes tout le monde ne souffrira pas du macronisme, vous par exemple, mais on est en droit de regretter cette stratégie combinarde surtout quand elle tente de se muer en vision rationnelle et légitime.

***

@HUGUES POLTIER

Pour ce qui est de Mme Obono, je dis simplement qu'il est surprenant de vouloir être une représentante de la France, être après s'être engagée à soutenir des propos comme ceux contenus dans "Nique la France" .

Je n'ai pas de problème avec le fait que dans son engagement politique elle remette en question le passé colonial de la France, ailleurs Macron l'a lui-même fait.

Mais les propos tenus par ZEP vont bien au-delà du colonialisme français, voilà un petit extrait (2 couplets) pour vous rafraîchir la mémoire:

C'que j'en pense
De leur identité nationale
De leur Marianne, de leur drapeau
Et de leur hymne à 2 balles
J'vais pas t'faire un dessin
Ca risque d'être indécent
De voir comment j'me torche
Avec leur symbole écœurant

Affligeant
L'évolution en 60 ans
Regarde à l'assemblée
Il y a que des culs tous blancs
Ils veulent l'intégration
Par la Rolex ou le jambon
Ici on t'aime
Quand t'es riche et quand tu bouffes du cochon

Comme ZEP a été attaqué par l'ADRIF (extrême droite) pour injure publique, provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence donc mis en examen.

Mais la France (qu'ils veulent niquer) a la liberté d'expression et une justice:  ils ont été relaxé. Mme Obono aurait dû faire confiance en la justice avant de se précipiter à soutenir ZEP.

Je ne sais pas si dans sa profession de foi elle en a fait part a ses électeurs?

 

Ah oui, c'est vrai, battre le bidule LE PEN au deuxième.. Mais au premier? Il est à noter, que malgré votre vibrant (et classique) appel, le sieur Macron n'a pu égaler le record de monsieur Chirac en 2002... Enfin, bon., c'était la "fille"... vivement le prochain "deuxième tour"? Allez savoir...

Edwy Plenel n'avait pas perçu que Macron allait en marche en reculant !

Sa démarche de crabe l'annonçait pourtant...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

yellMacron :  la forme est au service du fond .

Une cérémonie  d'investiture parfaite , des ordonnances pour réformer le pays , un gouvernement   réduit .Le quinquennat  Macron démarre sous les meilleurs auspices si l'on s'en tient à  la  forme .yell

En est-il  de même pour le fond ?

La réponse est  beaucoup plus  mitigée . Mr Macron propose une réforme audacieuse du droit du  travail .Mais ses  ambitions  programmatiques sont bien plus discutables  voire  floues  sur le plan sociétal, et notamment  en matière de communautarisme .yell

Que dire de  son multiculturalisme  assumé , lorsque l'on connaît  les dérives  de ce dernier ? Le nouveau  président a été soutenu par  des associations douteuses , dont l'union des organisations islamiques de France .yell

Les communistes , les verts , le P.S , L.R, et Mr Mélenchon ! 

En cela , il  convient de  rappeler  au président Macron que la forme est au  service du fond et non l'inverse .yell

Merci  à  ceux  qui ont cru  au  miroir aux alouettes et qui  ont porté Mr Macron à la présidence de la République française   MERCI !yell

Ah les mots! Il n'en manquait qu'un et vous y revenez. Pour ma part je vous en suis reconnaissante.

Pour ma part je désapprouve l'attitude qui consiste à scruter toutes vos réactions et à les juger aussitôt. Comme journaliste, vous êtes soumis à certaines exigences éthiques, mais comme citoyen, vous avez bien sûr entièrement droit à la contradiction, à la nuance et à la variation. Moi-même, il n'est pas rare que je dise une chose, et trois mois plus tard, quelque chose d'assez différent. Nous ne sommes pas devant un jury, ni vous, ni moi, ni aucun commentateur. 

Mélenchon vous donne des boutons (il me semble que c'est réciproque) mais vous avez apprécié Quatennens ! Tant mieux ! Ainsi va la vie !

Bonjoir,

Il faut choisir, vieux sage sous le baobab ou matou sous les ors...

C'est choisi

À censurer avec modération

Humour CHARLIE+''AUDACE DE PLUME'' © Plenel/Perraud

Je soutiens la FI et je récuse totalement votre  affirmation de xénophobie! Sur quoi repose  une tête affirmation.?

Être populiste au sens péjoratif que vous utilisez c'est flatter les bas  instincts. En quoi cela concerne t il Melenchon ? ,!

@JEAN-PIERRE BOUDIN

Bien sûr que ZEP comme Aragon ou tout autre artiste a le droit d'écrire, de proclamer ou de chanter ce type de propos. Et je suis contre toute censure  a cet égard.

Mais il ne s'agit pas de censure. Mme Obono est intervenu dans une plainte judiciaire alors que la justice n'avait pas encore tranché. cette intervention s'est avérée inutile puisque la partie civile qui attaquait ZEP a été déboutée. 

C'est ça, donnez-nous maintenant des leçons de "marxisme" sur la  façon de distinguer les réalités politiques d'aujourd'hui et de s'orienter face à Macron, le Pen et la menace fasciste !  

.. Quand on a pu trouver, concernant l'évaluation du risque Macron, cet échange entre vous et un autre abonné sous le billet publié le 3/7/2017 par l'AFPS , " Netanyahou invité à la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv ? ":

  04/07/2017 15:20

C'est vrai que Lepen ça aurait été tellement mieux...

 04/07/2017 15:42

Il n'est pas clair que ça aurait été tellement pire.

( Fin de copié collé de la séquence)

!!!

 

 "si elle a signé la pétition, c'est parce qu'elle pense qu'on doit pouvoir rejeter la France lorsque celle-ci est raciste, coloniale......."

Normalement chez la FI on éduque , on ne rejette pas . Ce n'est pas parce que Mme Obono est noire qu'elle doit s'autoriser le racisme anti français.

Asselinov,

Votre esprit est toujours aussi confus.

Et vous voilà maintenant larmoyant.

Ne pas prendre de substances modifiant la pensée ou le comportement avant de parler et surtout d'écrire.

Pas assez d'indignation non plus pour vos propos abjects et insultants.

...je vous imagine écrivant un livre sans ponctuation...

Ce serait marrant d'essayer de le lire... 

mission impossible ! mais je ne fais que vous taquiner.  wink

 

"Pour autant, nous n'avons fait la morale à personne  ...  Il ne faut pas faire la morale aux gens", à voir ici) que notre organisation, entre les deux tours, d'un débat sur la question du vote Macron ou de l'abstention (à voir là), puis d'un débat sur le vote des quartiers populaires où nos invités ont expliqué pourquoi ils s'étaient abstenus (à voir là)."

 

Vous n'avez pas fait la morale à celui qui acceptait le choix  l'abstention vu que macron était à plus de 60 %  ?  Vous n'avez pas fait la morale à mélenchon de ne pas avoir condamné l'abstention ?

J'ai du rater quelque chose .. et si j'ai raté quelque chose et que je me suis trompé sur vos écrits de l'époque , j'en suis ravi ...

Donc vous n'avez jamais critiqué et vous ne critiquez pas mélenchon pour avoir appellé à ne pas voter lepen et de choisir en conscience de voter macron ou blanc/abstention , donc vous ne critiquez pas mélenchon pour ne pas avoir comme vous appellé à voter exclusivement  macron ... je repète : j'en suis ravi !

 

Merci monsieur plenel , allez bientot je vous remercierai certainement aussi parce que vous n'aurez jamais critiqué un programme qui comporte des mesure antidumping et voulant donc par là revenir sur la mondialisation financière en le traitant de repli nationaliste . Vous n'aurez jamais prétendu que  qu'il y aurait des avis différents sur le sujet à fi et donc que certains de fi tourneraient le dos à la solidarité envers les migrants  !!

pfff ...

 

Moi aussi le titre me surprend. Croyez vous vraiment que Macron ignore ce qu'est la démocratie ne serait ce que pour en prendre le contre pied.

LREM n'est pas un parti avec une ligne politique défini. Il s'est constitué sur l'opportunité politique offerte par le dégagisme et ouvre la voie à une révolution démocratique. Les députés issus des territoires, dont j'aurais pu être, devront rechercher le consensus, non pas de leurs opinions ou convictions, mais des besoins exprimés par le bien commun. Pour avoir fait campagne dans une circo composée de 100 000 électeurs répartis sur 184 communes j'ai constaté par exemple que nombreux étaient ceux qui faisaient confiance à leur employeur. Le débat capital travail n'a pas été d'actualité, ni pour moi, ni pour les insoumis, et encore moins pour le PS, pourtant au coeur de la fronde, qui n'a fait qu'exploiter les peurs et la misère des plus faibles en leur faisant passer les droits sociaux pour des passe droits. 

Le subterfuge qui consiste à monter aux sommets le FN pour ensuite appeler à voter contre l'extrémisme et ramasser la mise ensuite est la plus grosse ficelle à l'usage des Français enfermés dans un état de idiotie sociale digne des pays les moins "développés". Cette élection est un vol, une monumentale imposture au bénéfice d'un pantin qui se dit intelligent, d'une insolence, d'une arrogance insupportables, et qui en fait sert à masquer les intérêts inamovibles des castes dirigeantes.

On a certes réussi à mettre en partie à la porte la pourriture LR encore que ... le triangle WOERTH, DASSAULT et BERTRAND est bien en place, le reste n'est que le recyclage de tous les déchets politiques savamment utilisés pour le bénéfice... des mêmes groupes ou castes qui détiennent l'argent et le pouvoir.

 

***

laughingyell

Encore un mot. Rapprocher les 1.600.000 voix séparant Macron et Mélenchon des 150.000 abonnés de Mediapart est un artifice, voir une petite manipulation. Il serait plus honnête de mettre en regard le chiffre des 150.000 abonnés avec celui des 600.000 voix qui ont manqué à JLM pour accéder au second tour face à Macron. La fourchette est déjà beaucoup plus resserrée...

Très juste, une manip digne des graphes de Lenglet !

C'est EXCELLENT ! Merci Carland pour le partage avec ce clip de Z.E.P.  winksmile

ce qu'on reproche à mdp d'avoir rejoint la meute (pour retourner leur vocabulaire) du tsm ....

Exact. De par sa connotation journal "de gauche" comme l'a revendiqué Mediapart à son lancement, et même si E. Plenel l'a renié lors du chat en live, cracher sur le porte-parole de la FI en suivant la meute des chiens de garde Libé, L'imMonde, etc. a eu une influence délétère certaine, et Plenel le sait parfaitement.

Et c'est un pur hasard si les quatre commentaires sélectionnés par la rédaction de Médiapart sont tous l'oeuvre de Plénels Edwys... des homonymes sans doute ?   innocent

 

cool  

"En revanche au niveau de l'orthographe ... Allez, vive l'apéro à l'heure que vous souhaitez ... Peu me chaud, fais tellement chaud !"

Vous vouliez peut être écrire "peu me chaut" ?

 

" Journal d'information pluraliste..." Ah, bon !

Alors pourquoi tous les partis n'y ont pas la possibilité de s'y exprimer ?

Asselineau serait "europhobe" ? C'est-à-dire opposé au projet politique d'une "Europe" faite par et pour ces milliardaires qui financent les partis, les médias (qui sont leurs propriétés) et les campagnes des candidats (qui a financé la campagne de micron ?). Dans ce cas, oui, je suis aussi "europhobe" sachant qu'en 2005, j'ai voté contre ce projet de constitution européenne, comme la majorité des électeurs français qui se sont exprimés.

Et que constate-t-on ? Que nous sommes soumis, tributaires et esclaves de ces lois que nous n'avons pas voulu. Oui, je suis "europhobe", et j'en suis fier, de continuer à m'opposer à ces lois qui nous sont imposées et que nous n'avons pas voulues. Je n'en veux pas de cette "Europe" là. De cette "Europe" qui rend les riches de plus en plus riches. Et les autres, de plus en plus pauvres, taillables et corvéables à merci.

Et merci à Asselineau de nous le rappeler... Et à Mediapart de nous le faire ... oublier.

"... ainsi que notre dépendance à l'OTAN qui nous mène tout droit à des guerres dont nous ne voulons pas (Libye, Irak, Syrie etc ...) Et dénoncées comme totalement illégales par l'ONU !

Oui, il y avait d'autres candidats avec des programmes intéressants. mais pour les connaître, il eût fallu que les médias en parlent ... Dont mediapart. Et ce ne fut pas le cas.

Multi pluraliste qu'il affirme le gars Edwyn... Ah, bon ? MDP est multi pluraliste ? Et mon abonnement, qui se termine début septembre prochain, lui, sera définitif.

Quel dommage ! MDP a raté, ce me semble, une opportunité unique. Ouvrir ses "colonnes" à tous les partis, même les "tout petits"... Vous savez, ceux qui n'ont plus droit à l'égalité de paroles, mais à "l'équité" ! Maintenant, c'est "Liberté, équité, fraternité".

Le plus grave est que MDP se prétend être (à l'origine, et c'est pourquoi je m'y suis abonné) un journal MULTIPARTISTE. J'attends toujours que certains (petits) partis y soient encore mentionnés.

Adrien SCOL

Je qualifie votre commentaire comme il convient. Si vous confondez insulte et constat ce n'est en rien de ma faute.

 

Oh là ! En effet je corrige, mon intention première était bien de différencier chaut et chaud, mais je me suis fourvoyé... merci, j'ai corrigé mon message. Je ne suis pas bégueule mais les fautes d'orthographe dans les commentaires m'indisposent .... Comme quoi il faut balayer ... Merci encore.

@ Edwy Plene

Albert Londre vous aurait renié !

C'est vrai : feu sur cet islamogauchiste de Plenel !

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

bon maintenant vous ne parlez plus que d'une histoire de ne pas entraver le déroulement de la justice .... mais au départ vous disiez ceci :

" Madame Obono, par son soutien à ceux qui "niquent la France" n'aurait même pas dû selon ses principes être candidate à la représentation nationale française. L'indignation on doit l'avoir contre son attitude arrogante, ... " (adrien scole)

en tout cas celle là je la garde .. car vous y êtes lamentable  ... mais au moins on comprendra mieux d'où vous parlez dorénavant !

 

Feu sur un un patron de presse qui se la joue et qui pense avoir raison contre tous, OUI !

Si on commence a faire feu sur tous ceux qui "se la jouent" on a du boulot. Peut être y a t il plus urgent à faire, par exemple construire un mouvement unitaire contre ce gouvernement des banques et des nantis...

sauf a me discalifierr !

C'est déja fait...

j'ai compris pour qui ils travaillent !!!

Tu veux des détails ?

Oui j'aimerais bien, car en général tes "graves accusations" se sont révélés des pétards mouillés... Et j'aimerais bien que tu dise pour qui tu travaille. Quoique j'en ai une petite idée...

Pourquoi reprocher a E.Pleynel d'avoir appeler a voter Macron alors que LFI a fait pareil au 2ième tour poussant l'hypocrisie a certes envisager l'abstention comme autre choix

"Jean-Luc Mélenchon, (65 ans, La France insoumise) laisse ses soutiens s'exprimer sur leur choix pour le second tour
"Je n’ai reçu aucun mandat des 450.000 personnes qui ont décidé de présenter ma candidature pour m’exprimer à leur place sur la suite. Elles seront donc appelées à se présenter sur la plate-forme et le résultat de leur expression sera rendu public", a-t-il déclaré, laissant ses soutiens exprimer leur choix pour le second tour. "Chacune, chacun d’entre vous sait en conscience quel est son devoir. Dès lors, je m’y range"."

"Close depuis ce mardi 2 mai à 12H00, cette consultation a permis l’expression de 243128 insoumis.es et donne à voir des avis partagés :
– 87818 insoumis.es, soit 36,12%, pour un vote blanc ou nul;
– 84682 insoumis.es, soit 34,83%, pour un vote Emmanuel Macron;
– 70628 insoumis.es, soit 29,05%, en faveur d’une abstention."

En aucun cas LFI n'a appeler a voter contre Macron ni même a s'abstenir comme le suggéraient les 2/3 des Insoumis ayant répondu a la consultation électronique de LFI.

Ajoutons pour les "anti fascistes" d'opérette qu'un appel a voter contre Macron tout comme contre Le Pen de la part de LFI ne pouvait pas changer le résultat final. Par contre appeler a voter pour des candidats bourgeois, un banquier qui plus est, ou ne pas appeler a voter contre, de la part d'un parti, le classe automatiquement parmi les partis bourgeois avec la particularité qu'il est un parti bourgeois a clientèle ouvrière comme un certain........PS.

Le fait que LFI ait perdu près de la moitié de ses voix aux législatives a peut être quelque chose a voir avec cela. Il est vrai que LFI en aurait perdu , mais en aurait gagné d'autres, en appelant a voter contre Macron.

 LFI a choisi sa clientèle. Loin des "quartiers" abstentionnistes.

C'était avant l'élection que vous auriez dû faire ce choix ...

Je réponds à tous et en particulier à Monsieur E P. Je termine mon abonnement et si pas d'amélioration dans l'objectivité de l'équipe à Monsieur E P. Je m’arrêterai là. Je suis effaré par l’inconsistance, les propos ambiguës, les contradictions dont fait preuve Médiapart depuis quelques mois. Bizarre.

Merci pour ce rappel à l'ordre ( moral et idéologique) . Cet éditorial fait du bien à lire car il recentre la réflexion sur les enjeux pour le bien de tous. Maintenir une presse indépendante, lucide et combative ne va guère de soi à notre époque. Encore merci de vous colleter à cette noble tâche.

Ps : prendre le temps de se relire reste une élégance utile pour éviter les coquilles. Pensez-y !

laughing

Bien vu ! j'ai voté blanc !

Déjà 25 "recommandé" : vous êtes bien parti, en effet, pour "l'Oscar de la canaille" sur ce fil de commentaires .

++++

39, maintenant, pour recommander ce post de canaille :

" il était évident lors du 2ème tour des présidentielles que le candidat le plus dangereux pour la démocratie était Emmanuel Macron... "   

Allez, encore un effort pour  qu'il figure sur le podium pour l' "Oscar" des 3 posts les plus recommandés de ce fil de commentaires !!!   

( Et quand on sait  quelle "fraction politique"  y domine...)

Et moi, j' avais déjà voté NUL entre Chirac et Le Pen. Instruit par l'expérience Chirac devant qui tout le monde s'est couché, sans condition, sans qu'il y eût d'engagement républicain rassembleur, j'ai voté NUL [mais pas si nul que ça parce qu'explicité] cette fois ci aussi.

Si les Maîtres Chanteurs gagnent, la Démocratie déjà très mal en point part en charpie et le Chaos s'étend.

Étant données les forces qui le soutiennent, et ceux qui ont été hypnotisés, cela a eu lieu.

Après Sarkozy, Hollande, Valls et enfin Macron, les Maîtres du Monde, Prédateurs financiers & Spéculateurs bancaires, placent pion après pion sur l'échiquier de la Mondialisation Néo-libérale.Ils ne perdent jamais, parfois n'atteignent pas tout à fait leur but, mais ils gagnent toujours, et toujours contre les mêmes, ceux qui font partie de la multitude créatrice des richesses qui leur sont dérobées, légalement bien sûr, l'État de Droit étant celui mis en place par les Puissants, leur Mandataires et leurs Bénéficiaires..

Comment peut-on imaginer qu'il en soit autrement ?

S'il vous plait, n'utilisez pas le mot "fascisme" avec autant de désinvolture.

Au risque de manquer de vocabulaire, un autre jour et par malheur.

Et je crois même savoir qui tire les ficelles.

Excellente analyse, merci pour le lien.

 D'accord pour l'analyse d'E Plenel : après tout , je suis abonnée depuis 2008  à MdP et heureusement que ce journal existe et je salue par ex.l'initiative que je considère comme éminnement politique  du tribunal sur la Comparution immédiate, à cet égard je trouve  souvent et m'en désole en lisant les commentaires combien certains sont infantiles: comment E. Plenel, vous avez dégommé la F.I , vous avez invité Macron.... etc mais enfin, elle n'était pas non plus irréprochable la F.I ( avec un Jean Luc Mélenchon qui mène une très bonne campagne mais est obnubilé par Hollande(équation personnel chez lui!)  Macron élu,  je reste plus que jamais aux aguets, je sais qu'il avance masqué depuis le début et me réjouis qu'un Adrien Quatennens ou un François Rufin me représentent actuellement à la tribune de l'Assemblée et en dehors, ils ne perdent pas les enjeux!

Donc avec la masse critique qui émane de MdP;  je vois actuellement  deux questions: comment l'éléctorat  en partie lepenniste a-t-il basculé pour F. Ruffin( dans sa circonscription) et combien les discours de J-L Mélenchon et les idées qu'il y  développait  ont-elles pu influencer les futurs députés et les décider à faire de la politique y compris dans  En Marche: c'est paradoxale  je sais mais J-L.Mélenchon aura été une université accélérée pour  beaucoup de nos concitoyens. 

Le principe de base de la Démocratie (avec un "D" majuscule) est que c'est la volonté du Peuple (avec un "P" majuscule) qui prime par dessus tout. Bien évidemment, sous réserve que cette volonté puisse s'exprimer en toute liberté et en toute indépendance.

Depuis le référendum de 2005 bafoué, la France n'est plus en démocratie. Mais ce qui est pire, c'est que nos gouvernants se permettent de critiquer les pays où la volonté du Peuple est respectée ! Voyez la Grande-Bretagne. Nos zélés zélus voudraient donner des leçons de démocratie... Quelle modestie !

Pauvres pauvres français © x Pauvres pauvres français © x

 

Président élu de la France 

Soyons didactique, SVP, et précis

Président très mal élu par une minorité de  Français en âge de voter

Oh combien ont raison et sont sages ces femmes et ces hommes, plutôt cultivés économico-politiquement , voire mieux encore environnementalement, qui ne sont pas ou plus inscrits sur les listes électorales, alors qu’elles/ils se dévouent quotidiennement d’une façon ou d’une autre altruistement dans l’environnement sociétal où elles/ils vivent ! Pour eux tout çà n’est que tragi-comédie nuisible aux plus défavorisés de France déjà et d’ailleurs.

5 ans!à moins que......

sérieux...existe t'il une possibilité 'd'empeachment' en France et qu'elles seraient les exigences? merci pour vos réponses érudites..smile

"Jusqu'à quand ..."

A tout hasard je dirai déjà 5 ans ? C'est un peu pour cela que nous avons voté pour lui quand même quatre fois de suite pour lui il me semble !

 

Il n'y a pas de mot français ? Moi j'en connais un : grève générale. Sans les ouvriers la finance est peu de chose

Le problème s'est déjà posé en 2007. Chacun des deux candidats offrait un profil psychologique très inquiétant (J.F.Khan avait bien jugé le premier). Mais ça n'a pas servi de leçon.

Et nous nous retrouvons à nouveau avec une mégalomanie qui était déjà perceptible, mais éclate au grand jour avec l'acquisition du pouvoir.

Certes le mal est fait et c'est redoutable. Pour ma part, je ne regrette pas mon vote blanc, impossible de choisir dans le niveau du mal.

Et je ne suis ni FI, ni zélatrice de Mélenchon qui n'est ni un monstre, ni un dieu.

C'est un peu pour cela que nous avons voté pour lui quand même quatre fois de suite pour lui il me semble

vous peut être mais pas moi ni mes proches

ni la majorité des français les abstentionnistes et les votes blancs

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

l'article relatif à "saute cadavres" était aussi pertinent que celui-ci,

et parfaitement bienvenu, cela ne m'a pas empêché de voter pour Meluch au premier tour. Et pour Macron en connaissance de cause au deuxième tour.

Je crois que vous confondez journalisme et propagande.

Et même pas des excuses.... je n'en veux pas j'ai voté blanc.

laughing


quelle mauvaise fois M.Plenel !

 

Vous pouvez être plus précis?

car pour l'instant, vous et la fine équipe qui avez pris d'assaut ce forum êtes assez pathétiques. 

Si la ligne éditoriale et le point de vue d'E.Plenel, ne vous plaisent pas, vous pouvez vous désabonner, ça leur fera les pieds, et en plus vous ferez des éconocroques.

Elle est pas bonne cette idée? hein?

J'ai moi aussi des amis qui contrairement à moi, ont voté Mélenchon et cela n'a pas affecté du tout mes relations avec eux bien sûr.

Mes propos que vous jugez excessifs sont en réaction aux attaques incessantes et systématiques de certains Insoumis sur la légitimité de l'élection de Macron. Ils mettent en avant les 24% des votant au 1er tour, soit 18% des inscrits , 66% au 2ème tour mais c'était en fait des voix contre LePen et ainsi de suite.
Le système électoral en France n'est pas nouveau et lorsqu'on se présente aux élections c'est qu'on en accepte la règle.

Quant à l'échec cuisant de Mélenchon, je pensais aux législatives puisqu'il est passé de 7 millions de voix au 1er tour des présidentielles à 2,5 millions au 1er tour des législatives. 

Enfin je peux comprendre que vous me trouviez excessif dans mon commentaire sur le comportement des parlementaires FI et de Mélenchon en particulier, mais avouez que cette opposition systématique est un tant soit peu sur-jouée, de la tenue vestimentaire à la conférence de presse dans la rue devant l'AN et j'en passe...

Chirac disait aussi ça m'en touche une sans faire bouger l'autre .

"Alors laissez tranquille E Plenel et MDP car ils ne sont pour rien dans l'échec cuisant de votre champion. Ceux qui se sont vraiment opposés à la FI et son leader "charismatique" ce sont les électeurs."

Electeurs mal informés ou sciemment intoxiqués par la propagande journalistique, car on ne peut l'appeler autrement. Autrement dit il faudra bientôt exiger un brevet de citoyenneté et tout ce que cela comporte en termes de connaissances politique et civile, avant de  prétendre voter  aux élections présidentielles qui déterminent – nul ne le conteste depuis longtemps –, l'avenir d'un pays.

J'ai suivi le travail de MdP,  cela ne m'as pas empêché de voter pour Meluch au premier tour.

J'ai voté pour Macron au deuxième tour, conscient qu'il allait continuer le travail de démolition du contrat social, entrepris par Hollande.

Pour moi l'urgence était de déshabiller le FN, préalable à un "reconquête" de la gauche. 

Et je regrette que JLM ne soit pas venu aux invitations de MdP pour s'expliquer. 

Vous avez un point de vue trop partisan, et manichéen

Quant à l'échec cuisant de Mélenchon, je pensais aux législatives puisqu'il est passé de 7 millions de voix au 1er tour des présidentielles à 2,5 millions au 1er tour des législatives

vous oubliez qu'il n'y avait pas de FI dans toutes les circonscriptions, les votes blancs dans ce cas refléteraient mieux la réalité, ex au village 58 FI, pas de FI aux législatives: 25 votes blancs

Celui qui a perdu a toujours tendance à se sentir brimé: "t'as perdu, fermes ta gueule" c'est ainsi que vous interprétez mes propos.  Je ne me sens pas concerné par votre interprétation et je ne dénie a aucun moment le rôle d'opposant et a sa liberté d' expression.

Malheureusement vous aurez le déplaisir de me relire car  je me réserve le droit de répondre et de commenter les propos et allégations des opposants à la fois sur la forme et sur le fond.

Cela ne me semble pas mériter le qualificatif de désir de dictature. Donc je continuerai à m'exprimer sur les faits et dires de JLM et FI à l'occasion.

Comme j'ai eu l'occasion de le dire à d'autres commentateurs, les mots ont un sens et a vouloir les utiliser à la légère (sous le coup de la colère ou de la déprime) on les prive de ce sens comme vous le faites avec nazi, fasciste ou dictature.

@POEZY

"Electeurs mal informés ou sciemment intoxiqués par la propagande journalistique"
"il faudra bientôt exiger un brevet de citoyenneté "

J'espère que votre commentaire est ironique! Sinon je vous propose (et ça c'est ironique) de compléter la panoplie par une séance de lavage de cerveau et un séjour en camp de rééducation pour ceux qui n'auraient pas compris!

Si la presse écrite est libre, le lecteur l'est aussi ! Je ne porte aucun jugement sur la ligne rédactionnelle de mdp et les éditos d'Edwy ! je lis et j'en laisse. Adhérent EN MARCHE depuis le retrait d'Hollande, j'ai été candidat investi dans la 3ème circo des Landes contre VALLAUD (PS) qui m'a battu de 600 voix, alors que je le devançais de 10 points au 1er tour. Je garde une grande amertume, non pas de mon échec, mais du comportement partisan et honteux des médias pendant toute la durée de la campagne. J'en ai saisi le conseil constitutionnel.

Aussi je ne suis pas surpris qu'après lui avoir servi la soupe, mdp comme d'autres médias, ne cherchent aujourd'hui qu'à démonter Macron par des positions hallucinogènes. Oui il a été tapé sur FI pour favoriser l'élection  de Macron, oui FI est aujourd'hui buzzer pour en faire son principal adversaire, oui le FN a été largement utilisé pour pratiquer le "dégagisme", oui la presse a une part de responsabilité et c'est pour cela qu'En Marche comme Macron vont communiquer autrement. Je le redis, j'en ai été la principale victime car pour cette presse, faire élire VALLAUD, c'est introduire dans l'hémicycle un concurrent de promo de l'ENA pour le transformer en principal adversaire. On est loin de la recherche d'une démocratie compatible.

Quant à Macron, nul n'ignorait dés le départ que son mouvement n'était formé de rien d'autre que de son engagement personnel, celui d'un social libéral. Je l'ai suivi comme beaucoup car je crois à la levée des clivages pour réussir , plus dans l'entreprise que dans la politique. Je ne me satisfait pas toujours des alliances d'opinions qui existent dans le mouvement mais plus social que libéral j'espère bien travailler aux côtés de ceux dont les idées sont différentes des miennes. En deux mois, nous avons assisté à la mise en place d'un gouvernement ouvert, aux élections législatives qui ont donné une majorité, au déroulement des premières mesures annoncées dont la réforme du droit du travail, acceptée par ceux qui travaillent. Mais le plus dur reste à faire. : donner aux parlementaires les moyens de légiférer, de confronter les projets du gouvernement aux lignes du parti en cours de constitution. Alors on verra, si le Président Macron sait trouver l'équilibre, laisser circuler l'expression démocratique, contenir les divergences, garder le cap du bien commun. 

Je fais confiance à la vigilance d'Edwy, mais là, il est trop tôt.

+1

Vous nous prenez vraiment pour des idiots ! Vous avez fait la propagande de Macron et cassé du Mélenchon dès le début de la campagne. Assumez votre idéologie de droite, au moins !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

 toni cardona le 13/07/2017 21:08 "l'article relatif à "saute cadavres" était aussi pertinent"

Pouvez-vous dire en quoi il était pertinent, cet article?

Personnellement j'ai écrit sur lui. Et je maintiens tout :

https://blogs.mediapart.fr/eponyme/blog/080315/propos-de-larticle-jean-luc-melenchon-joue-saute-cadavre

Et, puisque vous y serez, trouvez-vous qu'il était pertinent de voter pour Macron, et son programme que vous semblez ne pas partager?

 

Quant au solide programme en 83 propositions de "FI", que beaucoup d'électeurs (80%?) ont ignoré ou non-parcouru, pas un mot? Bon, comme d'hab' quoi, depuis 6 mois... Bof... MELENCHON ou un autre, on s'en foutait un tantinet, sauf pour son côté guerrier et tribun indispensable dans ce genre d'élection non? Quant au reste de votre description du bonhomme, bien puéril non? A l'insu de votre plein gré? Dommage...

Tout à fait.

Mais mon bon garçon nous savons (parfumés bien sûr) tous, que vous avez toujours de très bonnes idées (sic), en revanche c'est quoi des "éconocroques"? "économies"? Donc, on peut avoir l'état d'esprit de réaliser des "économies" sur le cognitif? Edifiant... Mais, de votre part, est-ce une révélation? 

Mettre sur le même plan "comptable" deux élections complètement différentes c'est assez rigolo!!! Continuez... 

@CASSETOI

Votre argument ne me parait pas tenir la route:

Pour être plus précis sur 577 cricos il y avait quand même 556 candidats France Insoumise alors que REM n'en avait que 461. 

@DENIS AUROUX

Rigolo? Il me semble

- qu'au 1er tout de la présidentielle un certain Mélenchon soutenu par FI.

-qu'au 1er tour des legislatives il y avait 566 candidats FI sur 577 cricos

pourquoi ne pas comparer les résultats?

Rien à cirer de vos états  d'âme! ! Ce que je constate c'est que votre guru est en train de supprimer la classe moyenne. Un jour vous serez jugé 

"...Macron, lui, ce qui le guette avec sa cour, est de devenir un étranger."

Et ce qui guette "les insoumis"  quand on lit ça* sous la signature de leur impudent "chef de meute" sur Mediapart (au mépris de la Charte), c'est QUOI...?

 

( * .. évidemment à la suite de tout le reste, en particulier  les propos contre les migrants "qui viennent jusque dans nos bras".. prendre le travail "des gens" d'ici... )

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Pouvez expliquer, siouplaît, les "stéréotypes de la classe moyenne" ? Cela m'intéresse beaucoup.

Et puis, par pitié, puisque Genet, que vous faites parler, est contraint de prendre place au sein de votre logorrhée, au moins orthographiez correctement son nom... Il ne mérite vraiment pas cela.

Et qui nous donnent aussi du travail.....Les choses ou les évènements n'ont rarement qu'un sens. Espérons que nous n'ayons jamais à nous enfuir de notre pays!! Et cela qui peut l'affirmer ???!!!!

***

la désinformation est pire que l'insulte... Je trouve aussi.

Macron serait "social ultralibéral" ?

Rien de social dans le Macron. Un peu de sociétal, c'est tout. Mal nommer les choses...

voici la phrase complète :

"Macron, lui, ce qui le guette avec sa cour, est de devenir un étranger. Il l'est déjà pour beaucoup d'entre nous.... Tant son ton, sa prestance, sa vision du monde, nous est étrangère."

Jlmfi dit donc que macron est étranger aux préoccuppations de bien des gens ... Rien à voir donc avec les étrangers , migrants immigrés ou réfugiés .. Que vous fassiez ce lien hors de propos est lamentable , au mieux vous avez juste lu trop vite et vous vous êtes précipité sur vos à priori ,  mais là franchement , avec en plus votre parenthèse diffamatoire , ça sent le trucage troncage mensonge trollage en règle ...

 

!!!  

Alors , on va vous redonner tout le passage, avec ce qui précède, non ce qui suit, et vous le lirez lentement ,vous, car il semble que vous ayez finalement quelques difficultés de compréhension :

"Il n'est pas loin le temps où comme Hollande, il ne pourra plus dire nous... en parlant du pays. 

Sarkozy était devenu un adversaire. Hollande un accident politique. Macron, lui, ce qui le guette avec sa cour, est de devenir un étranger.  "

 Bien lu ?

"... il ne pourra plus dire nous... en parlant du pays. "

Même pas comme Sarko , qui n'est "devenu" qu'un "adversaire" ou Hollande, "accident politique" ...  ( eux -sauf peut-être Hollande, aussi, quand-même ?- peuvent encore dire "nous", hein, on reste entre "français", hein ?  )

Bref, cessez de vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

 

pourquoi , hollande s'est exilé ? il est parti du pays , il est parti à l'étranger ? il va partir à l'étranger ?  si hollande ne peut plus dire "nous" en parlant du pays c'est que lui aussi en son temps a vite devié des préoccupations des gens il n'incarne plus le ressenti des français ...

votre destestation partidaire vous perd dans les méandres de vos à priori ..

Ah le BHL de mediapart sevit encore? Je comprends que vous adoriez macron vu comment il a accueilli Netamiaou. . 

( ..et ta soeur, son miaou est accueillant pour toi ? )

Oh, MDL, vous vous égarez sur un terrain graveleux, là ! surprised Vous ne nous y aviez pas habitué !

Pas étonnée!  Cest ce quarait répliqué DSK bien connu de la chose, je vois que lhistoire se reproduit

Vous regrettez la Lepen?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Au-delà de Macron, je préfère des loin les posts de Toni Cardona aux prédications complotistes et les insultes qui pullulent dans nombre de réponses ou de commentaires. Quant à l'invitation de Macron à Mediapart la veille du second tour, elle était constructive et de qualité.

la pen aurait elle eu la majorité au parlement ?

non

Je vais regarder ça en me bouchant le nez, alors.

 A Toni Cardona  

Je vous rappelle ça:

"l'article relatif à "saute cadavres" était aussi pertinent"

Pouvez-vous dire en quoi il était pertinent, cet article?

Personnellement j'ai écrit sur lui. Et je maintiens tout. :ttps://blogs.mediapart.fr/edition/complices/article/270617/mediapart-l-ete-des-festivals

Et, puisque vous y serez, trouvez-vous qu'il était pertinent de voter pour Macron, et son programme que vous semblez ne pas partager?

Ces questions sont-elles indignes de Réponses, ou n'en n'avez-vous pas ? 

Démocratie, démocratie ? C'est quoi çà ?

Qu'on ait ou non entendu parler des théorèmes de Condorcet, Arrow et Gibbard-Satterthwaite, c'est plus ou moins manquer de sens critique élémentaire que de considérer comme rationnel et louable notre culte de ce qu'il est abusivement convenu d'appeler « la démocratie », le concept en lui-même – dont l'historicité est très mal connue - déjà et a fortiori son application quotidienne dans les « meilleurs » états considérés comme « démocratiques ». Nos médias sont pourtant quotidiennement emplis des tristes , voire horribles conséquences de ce culte grégaire.

On aura beau dire, on aura beau faire « Dès que nous disons le mot « démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire »(A.E)  

« Nous sommes victimes d'un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s'appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. »  (S-C.K)

« La démocratie, c'est le nom volé d'une idée violée » (J-P.M).

"L'erreur ne devient pas  vérité parce qu'elle est approuvée par beaucoup" (M.G)

« Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont forcément raison » (M.C)

«  Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. » (A.T)

« Qui trouve globalement rationnelles et louables nos organisations et pratiques sociétales, en particulier sur le plan politique et économique et a fortiori environnemental, ne l'est guère » (I.I)  

Alors ne rien faire ? Certainement pas. Mais plutôt que d'être peu ou prou obsédé par l'avoir, s'efforcer sereinement chaque jour de davantage être,    donc d' Aimer - en commençant par autour de soi  -  malgré tout. Ce qui devrait faciliter l'adoption de certaines mesures de fonctionnement des institutions, type mandat unique non renouvelable.

Et si, que ce soit pour des raisons altruistes ou égocentriques, on agit « politiquement » malgré tout, il faut explicitement promouvoir l'information contradictoire préalable par Internet     afin que le nombre des "minoritaires"  - censés se soumettre à la décision majoritaire - soit réduit au maximum.

https://www.youtube.com/watch?v=vfTJ4vmIsO4

Merci pour le lien, excellente démonstration !

C'est parce que vos arguments sont maigres que vous vous sentez obligé de les écrire en gras.

C'est parce que vous broyez du noir,  car le monde ne va pas là ou vous souhaitez qu'il aille,  que vous vous rassurez avec un titre en rouge.

On peut discuter en utilisant les caractères standards et participer ainsi à diminuer un peu la pollution visuelle.

Démontrez donc plutôt leur "maigritude", SVP.

Merci.

Il y avait un bon moment que j'attendais une réflexion sur cette présidence verticale et autoritaire, celle qui se permet de désigner les "riens" au mépris des gagnants et des gagneurs.

Cette réflexion est enfin venue. Après le coup sur la tête que nous avons tous reçu, qui se confirme jour après jour, et qui nous tous laissés étourdis, cette réflexion est nécessaire, elle sera notre seul oxygène dans les années moroses qui seront notre horizon.

Soyez en remercié.

Laissez la parole aux excellents journalistes que vous citez dans votre éditorial et de grâce arrêtez de nous abreuver (de pléonasme) d'un oxymore aussi grossier que "le libéralisme démocratique".

***

Bug sur la fonction "barrer", grrr !

le libéralisme démocratique, plutôt un oxymore qu'un pléonasme

Très juste.

Merci, j'ai modifié !

merci, j'ai modifié !

N'importe quoi. De quel libéralisme parlez-vous ?

@ANTOINE YESSAYAN

"Si Mélenchon avait été second au premier tour de l'élection présidentielle"

le problème c'est qu'il n'a même pas été troisième, il a fini 4ième l'avez vous oublié?

Donc contrairement à ce que vous dites "descendre Mélenchon et la France Insoumise" n'a pas vraiment eu lieu, les media en fin de campagne ont plutôt été admiratifs des prestations de Mélenchon qu'ils ont largement couvert (hologramme, Marseille, péniche, ...) . La majorité des électeurs ne se sont intéressé à son programme que les derniers jours, jusque là seuls ses prestations de tribun hors pair avaient été commentées.

wink

@ANTOINE YESSAYAN

Je ne partage aucune de vos analyses:

1/ La question du Code du travail a été au centre de l'argumentaire de Macron. Il n'y a eu aucun brouillage ou obscurité sur ce point. Quant à la politique étrangère l'Europe a été au centre de sa campagne.

2/ Le projecteur a été bien été placé sur la personnalité de Jean-Luc Mélenchon, mais contrairement a ce que vous dites les medias ont été dithyrambiques sur ses performances de tribun, de débatteur, sur la modernité de sa campagne et sa capacité à rassembler les foules.

3/ Jusqu'à quelques jours du scrutin ses adversaires ne s'étaient pas attaqué à son programme, et c'est quand la grande majorité des électeurs s'y sont intéressé qu'il a commencé à perdre des points. Je pense que si la campagne avait été plus longue l'écart de voix se serait accru. C'est d'ailleurs ce qui s'est passé pour les legislatives.

 

Le prototype d'éloge dithyrambique peut être trouvé dans ce billet parfaitement représentatif des media de l'époque.

Vous noterez - dans ce billet - que l'unique passage parlant de la question majeure de la destruction des protections sociales des salariés a pour but d'égaliser les programmes de Mélenchon et de Le Pen :

En matière économique et sociale, en revanche, c’est évidemment Marine Le Pen qui a « emprunté » au programme de Mélenchon afin de conforter son avance dans les couches populaires : abrogation de la loi Travail, retraite à 60 ans

Et puis, dans votre commentaire :

ses performances de tribun, de débatteur, sur la modernité de sa campagne et sa capacité à rassembler les foules

Tout le monde s'en fout ! Ces compliments à peu de frais sont un bavardage typique des  bateleurs foireux des média de l'oligarchie : radios, TV, presse écrite.

On aurait préféré une anticipation sur la situation que nous allons connaître en France, en septembre prochain et dans les prochaines années quand la pauvreté aura explosé comme ça s'est passé ailleurs.

Pensez un peu à ceux qui doivent déjà emmener leurs gosses aux restos du coeur alors qu'ils ont un emploi salarié. Vous savez ? Ceux qui ne sont rien dans les halls de gare et dans les billets macronistes des journaux. Pensez à leur dégoût et à leur désespoir ! Ils vont être de plus en plus nombreux. Il sera de plus en plus difficile de ne pas les voir.

Vous n'avez absolument pas répondu à mes arguments et vous êtes parti sur un autre débat... c'est ce qu'on appelle botter en touche.

Vous dites que la pauvreté va exploser à partir de septembre prochain, j'admire votre pouvoir de prédire la situation économique. L'économie est une "science" des plus imprédictibles. 

C'est exactement ce que j'essaie de vous expliquer.

Une réalité sociale perceptible dès maintenant est dissimulée derrière un bavardage que vous appelez vos arguments.

De plus, nous avons le devoir d'essayer d'anticiper les effets des choix politiques effectués par le pouvoir. On peut ne pas le faire. Mais alors inutile de penser, de dialoguer, de débattre.

une "science" des plus imprédictibles

L'expression science imprédictible est bien au goût du jour. Elle correspond bien à l'époque du social-libéralisme.

Rappel : pour moi penser se décline selon - au moins - trois axes :

  • descriptif : une représentation d'une réalité qui permette en particulier la comparaison;
  • explicatif : association d'une cause à un effet (ça, ça ne plaît pas à Valls);
  • prévisionnel : établissement (calcul) de l'évolution d'une situation actuelle avec d'éventuels événements incidents.

On retrouve ces trois axes, par exemple dans les sciences physiques : météorologie, mécanique des fluides, acoustique, mécanique vibratoire, dynamique rapide, électro-magnétisme, neutronique, ... Mais certainement aussi dans d'autres disciplines.

Vous dites:

On retrouve ces trois axes, par exemple dans les sciences physiques

Toutes les sciences que vous énumérez sont modélisantes donc avec plus ou moins de précision on obtient le résultat d'un évènement à partir des données initiales et d'un "programme" qu'on veut appliquer. J'ai dit plus ou moins car dans le cas de la météorologie la modélisation est extrêmement complexe et même les calculateurs les plus puissants se trompent parfois sur le résultat.

Dans le cas de l'économie si on peut modéliser pas mal de chose, il reste un facteur clé qui échappe c'est celui du comportement de l'acteur économique dont les ressorts sont essentiellement humains, prenons 2 exemples:

- pour l'entrepreneur la confiance par exemple va jouer un role dans la décision d'investir ou au contraire de licencier et  c'est difficile quantifiable. 

- pour le consommateur il va se tourner vers des produits nouveaux (avec le numérique par exemple) qui rendent des gammes anciennes obsolètes et entrainent ainsi disparition d'usines ou la transformation de services et donc de type de métiers. Et là aussi c'est peu prédictible.

Tout cela pour revenir à ma remarque initiale que je rappelle ici:

"Vous dites que la pauvreté va exploser à partir de septembre prochain, j'admire votre pouvoir de prédire la situation économique."

 

D'accord pour la modélisation.

J'ajouterai tout de même que pour ces sciences (ou ces techniques), le calcul n'est encore qu'un outil au service des responsables humains qui doivent prendre une décision. Le calcul scientifique produit des résultats avec une certaine précision comme vous l'indiquez (et avec une certaine incertitude). Mais - même prise avec l'aide des résultats de ces calculs - une décision est toujours politique.

J'ai décrit cette démarche car elle formalise selon moi la prétention principale du débat : répondre à la question « qu'est-ce qui va nous arriver ? ». C'est le cas par exemple de notre actuel échange où vous utilisez la non-prédictibilité de la catastrophe pour contester la prévision d'une catastrophe. Il y a certainement d'autres motifs au débat, par exemple la discussion amicale.

Concernant l'explosion de la pauvreté dans les années à venir. Je dis cela parce qu'elle a déjà commencée sous nos yeux. Et parce que je crois que remplacer un emploi par deux emplois moins bien rémunérés va accélérer ce mécanisme. J'ai bien dit que des parents pauvres devaient déjà emmener leurs gosses aux restos du coeur : déjà.

Concernant le numérique, qu'il soit sous forme de programmes fonctionnant sur des ordinateurs, qu'il soit sous la forme de robot ou qu'il soit sous la forme de voitures électriques, je pense que c'est (le numérique) un très gros consommateur d'énergie électrique. Et cela d'autant plus que ces dispositifs sont aussi producteurs d'une chaleur qu'il faudra dissiper durant les futures saisons chaudes par l'utilisation de la climatisation qui est elle-aussi consommatrice d'électricité.

Au moment où certains préconisent des moyens renouvelables de production de l'électricité et où le parc nucléaire français est en cours d'obsolescence, je crois que le numérique et ses variantes doivent être considérés avec la plus grand prudence.

Ces questions - dont les réponses ne sont pas aussi évidentes qu'on essaie de nous le faire croire - doivent pour le moins être posées. C'est le but de mes commentaires.

seule la rue sera le témoin de notre colère, de notre détermination et de notre espoir.

oui, mais avec les lois sécuritaires ? combien de morts, combien d'opposants en prison ?

+1 D'où la nécessité de voter à gauche pour éviter tous ces drames à venir.

Si ça se passe comme vous le redoutez,  les journalistes pourront prendre l'exemple du Vénezuela pour autre chose que pour venir casser du sucre sur Mélenchon. La bas les manifestations sont matées avec une vigueur qui laisserait notre ministre de l'intérieur réveur.

Edwy. Concrètement, que faisons-nous sur les sujets qui nous sont chers ? L'Écologie par exemple ?

http://www.liberation.fr/planete/2017/07/13/les-defenseurs-de-l-environnement-de-plus-en-plus-menaces_1583647

Comment vous voyez l'évolution ici ?

@DEMAIN PEUT ETRE

"Macron a été porté au pouvoir par les banquiers"

En voilà une bonne nouvelle ! il y avait 

8 657 326 banquiers au 1er tour 

et 20 743 128 banquiers au 2ème tour

naïfs et impatients d'avoir un président libéral qui va instaurer la fascisme.

@CHARLES-HUBERT DE GIRONDIAC

Je suis d'accord "impuissance" est mal choisi. 

Il s'agit plutôt d'une agitation théâtrale digne du théâtre de boulevard, en costumes affichant leur revendication identitaire (cravate pas cravate, jeans, baskets, chemise débraillée: on est le peuple quoi!). On joue un acte au parlement, un autre en formation serrée conférence de presse aux portes du palais et puis on va faire du happening dans la rue. 

Décidément ce n'est pas de l'impuissance c'est de la bouffonnerie... et ça occupe les medias qui en redemandent.    Comediante, tragediante!

Je suis d'accord avec vous.

Ce n'est pas le moment de critiquer M. Plenel

Maintenant l'urgence c'est de s'unir pour lutter contre la menace de l'état policier et "proto" fasciste qui se dessine.

Espérons aussi que de nombreux députés marcheurs vont aussi se réveiller et se rendre compte à quel point ils ont été dupés. 

vous me faites rire rebeccaimpey .

Ce n'est pas le moment de critiquer M. Plenel

et ce sera quand ?

trop facile 

Il n'y a pas un rejet viscéral de l'extrême droite, comme le montre la bienveillance de Mediapart envers le régime ukrainien issu du coup d'état de 2014.

+1 Et aussi la bienveillance de Mediapart pour les violences de l'extrême-droite vénézuélienne.

"le plus grand danger auquel fait face l'humanité actuellement est la continuation du système économique, dont l'extrême-droite droite n'est qu'un symptôme"

Le plus grand danger auquel fait face l'humanité © Steve Cutts

oui moi aussi et ça doit être pour la même raison!

Ce n'est pas le moment de critiquer M. Plenel

 

Je me suis étranglé à la lecture de cette phrase! C'est exactement le moment de critique Monsieur Plenel: Il a joué le moralisateur à deux ronds pendant toute la campagne présidentielle, adoptant tantôt la posture du journaliste intègre et impartial, tantôt du militant enamouré envers l'aile gauche du PS: Hamon, Romagnan, de Haas. Ses prises de positions douteuses contre la France Insoumise ont été decrites de toutes les manières possible sur ce fil de commentaires: sans jamais afficher grossièrement sa volonté de plomber ce mouvement, il a affiché son dédain et son mépris à chaque fois que cela était possible. Le laxisme et la complaisance dont a fait preuve Médiapart avant le PREMIER tour sont également quelque chose qui reste en travers de la gorge de beaucoup de gens, surtout quand il revient maintenant chouiner sur la démocratie et la presse en danger.

Alors oui, des horreurs se préparent et Monsieur Plénel ne sera clairement pas de trop pour les dénoncer. Pour autant, le dédouaner de toute responsabilité et le laisser sous l'impression que cette indignation à géometrie variable est tolerée par ses abonnés me parait très compromettant pour l'avenir de Médiapart.

Évidemment, Edwy Plenel est "critiquable", comme sont critiquables l'ensemble de ceux qui ont d'une façon ou d'une autre une responsabilité dans la situation politique présente. Le problème n'est pas de la légitimité de cette critique, mais de sa justesse. Or celle des partisans énamourés de la "France prétendument insoumise" me semble bien douteuse.

pour lui, c'est "Macron plutôt que Mélenchon"

Et pour vous, c'est plutot Vincent Bolloré (avec cette brave Garrigo) qu'Edwy Plenel ! Votre façon carricaturale de "débattre" est malheureusement pour vous totalement contre productive, et votre "solution politique" une impasse : faudra il attendre encore cinq ans pour que le Grand Fi puisse se représenter devant la France ébaudie ?

Elle me parait au contraire tout à fait saine:

Un journaliste manque de déontologie? c'est la moindre des choses de lui faire remarquer. Une bonne partie de ce qui a été dénoncé au sein du PS, je le retrouve en filigrane chez Mr Plénel: beaucoup d'arrangements avec sa propre conscience, des beaux discours réduits à néants par des actes beaucoup moins nobles. Il ne me parait pas vain d'exiger l'assainissement de la politique, et cela passe également par les métiers qui gravitent autour de celle ci.

 

Comment présenter un front uni face à l'autoritarisme eduqué de Macron si on embarque avec nous des ersatz de Valls/El Kohmri? Bien sur, il faut respecter les sensibilités de chacun, mais le tout dans une certaine mesure. Les adeptes de la Flexi-securité, de l'état policier, du maintien de l'opacité dans laquelle nagent les élus, je n'ai plus rien à leur dire; tant pis s'ils se déclarent de gauche. 

Dans une moindre mesure, quand Plenel demande la 6ème république, mais refuse celle proposée par la FI, ça mérite des éclaircissements. Quand il pousse Macron pour le dénoncer une fois trop tard, ça mérite des éclaircissements. Quand il prone la probité journalistique pour "sauver la démocratie", et vole ensuite au secours de ses affinités du PS, cela soulève aussi des questions. Les gens ne sont pas des saints, mais il y a un minimum à exiger de la part de quelqu'un dans une position d'influence.

Comment présenter un front uni face à l'autoritarisme eduqué de Macron si on embarque avec nous des ersatz de Valls/El Kohmri?

Je n'ai vu nul part ou est ce qu'Edwy Plenel proposait d'embarquer "des ersatz de valls et d'el kohmri". Visiblement votre "déontologie" inclue le mensonge, la calomnie et les insultes. Encore une fois, j'ai bien peur pour vous que cela soit contreproductif...

Il n'y aura jamais de combat victorieux contre le capitalisme autoritaire sous ses diverses appellations (de marine le pen jusqu'a macron en passant par la droite plus ou moins respectable) sans mouvement social, et il n'y aura jamais de mouvement social convainquant sans démarche unitaire. Or la "France (prétendument) insoumise" est surtout dans une affirmation sectaire de sa propre importance. Cela ne peut conduire qu'a une impasse...

Je ne parlais pas de Plenel dans ce paragraphe, j'ai peur que vous m'ayez mal interprété. Je soulignais juste la futilité d'invoquer un front uni quand on sait qu'en arrière boutique, les différences sont irréconciliables. Plenel par exemple s'est longtemps fait le défenseur de l'union des gauches, sans jamais cadrer ce qui rentre dans sa définition des gauches. Ce genre d'alliance bancale, menant à la victoire - "avoir un président de gauche" - tout en faisant mine de ne pas voir qu'il n'est pas possible de satisfaire et Valls et Mélenchon, ça mène forcément à un désastre idéologique. Hollande nous l'aura bien prouvé, son union factice a volé en éclats à la première occasion. 

Donc oui, Plenel n'a peut-être pas demandé explicitement de garder les ersatz de Valls/El Kohmri, mais il ne s'est pas non plus interrogé sur les conséquences de l'idée qu'il défendait non plus. La conséquence est la même.

Comme j'ai eu l'occasion de le dire et de le redire, je préfère en effet être en petit comité uni autour d'idées communes: règle verte, 6ème république, égalité hommes/femmes, droit social et lutte contre les spoliations du patronat et de la finance. Voyez ça comme du sectarisme si ça vous chante, moi je ne doute pas des opinions et de la parole des gens qui m'accompagnent.

Ce que vous proposez, Hollande nous a montré ce que ça valait. Vos convictions, qui sont je n'en doute pas très nobles, se sont retrouvé diluées dans des luttes idéologiques contraires et non résolue avant l'élection de Hollande. Les idées mal cadrées de la gauche 2012 se sont fait grignoter sans cesse pendant  5 ans. Avoir quelqu'un sans convictions réelle, suivi par des gens qui sont moitié d'accord/ moitié pas d'accord, ça n'aide pas non plus pour les défendre.

 

Je soulignais juste la futilité d'invoquer un front uni quand on sait qu'en arrière boutique, les différences sont irréconciliables.

Mon front unique avait comme slogan au temps des années 30 "avancer séparément, frapper ensemble" Pour moi un "front unique" se définit d'abord par les taches communes qu'il se fixe : lutter contre la casse sociale, contre le capitalisme prédateur, contre les menace contre la démocratie (état d'urgence, répression sociale, violences policiéres)

Aprés que vous aviez envie de vous regrouper idéologiquement, rien de problématique a mes yeux Mais cela devrait plutot vous mener à vous ouvrir qu'a vous fermer comme une huitre...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

En effet....quelle profession de foi !

moutonnière... avec même des brebis galeuses !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

                    À BAS LA PROPAGANDE ÉHONTÉE ET CONTINUE  !

 

                         Résultat de recherche d'images pour "exemple de propagande"

 

            

absolument , à bas la propagande éhontée pro macron ...

laughing

Ah oui, c'est cette propagande insupportable-là qui envahit ce fil de commentaires comme tous les autres sur Mediapart depuis des mois ?  

Réveillez-vous, Avellino et les autres partisans démocrates de FI :  la rage et le mépris que risque de susciter le comportement de la majorité des mélenchonâtres pourraient bien vous submerger après les 4,5 millions de voix déjà perdues depuis le 23 Avril ...

Si ce Lillois a lui même écrit son propos et ne fait pas partie des "Soumis à Un" il a de l'avenir.

Au moins comme opposant au futur maire de Lille qu'il soit de droite ou de """gauche"""

oui oui , jean , gregoire , adrien scole , jack pot ... ils prennent leur place largement ...

Mais bon , pour vous , qu'agrado se félicite des bonnes prestations des députés fi à l'assemblée et critique la gestion de cette assemblée par les vainqueurs de em  devient du stalinisme ...

Réveillez vous marc daniel levy , la rage et le mépris et les à priori et les trucages envers mélenchon et fi ont largement empeché un débat serein sur les choix politiques de fond ... 

Je ne suis jamais arrivé à lire un seul de ses commentaires en entier. Chacun a sa personnalité. Mais qu'on puisse dire qu'elle "argumentait", sinon pour elle même et pour ceux qui pensaient exactement comme elle, montre tout de même un penchant sectaire dont les FI devraient se méfier.

Eh oui il tombe le masque ! C'est fait : discours creux, autoritarisme, arrogance, mépris tout est là

Mais beaucoup, comme moi, l'avaient déjà démasqué et ne sont donc pas surpris.

Si le diable montrait son vrai visage, il ne pourrait séduire ! Et notre EM (méphisto) le sait bien : 

le diable s'habille en prada.

 

 

laughing

Il y a aussi les naïfs et ceux qui ont peu de discernement (très nombreux ceux-là)

Alors que EM sonnait faux dès le départ.

Oui, ce qui cloche chez Macron, c'est qu'il est sérieusement félé : dingue dingue au lieu de ding dong !