Comment Bernard Arnault énerve les patrons

Par et

Les grands patrons avaient entamé une campagne intense auprès du gouvernement pour l’amener à revoir sa taxe à 75 %. La demande de Bernard Arnault de prendre la nationalité belge a tué l'assouplissement qui se dessinait. À cause de lui, ils risquent de devoir payer des fortunes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le monde patronal, Bernard Arnault a toujours été à part. Respecté pour son succès à LVMH, redouté pour sa fortune, il n’a jamais été très proche de ses pairs du CAC 40 : le milliardaire est trop froid, trop distant. Mais depuis samedi, les patrons lui en veulent énormément : le président de LVMH risque de leur coûter une fortune.