Woerth, Lagarde: la course de lenteur de la justice

Par

La Cour de justice de la République et le tribunal de grande instance de Paris rivalisent de lenteur pour instruire les différents volets des affaires Woerth/Compiègne et Lagarde/Tapie. Une véritable anomalie démocratique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux scandales emblématiques du quinquennat Sarkozy, des affaires qui ont révélé l’une et l’autre un impensable mélange des genres entre intérêts privés et bien public, sont actuellement traités à un rythme d’escargot asthmatique par la justice, et rien n’indique que cela changera.