Quand l’Ecureuil se rêve en patron de presse

Par
Les Caisses d'épargne ont multiplié les investissements dans la presse, L'Humanité, Le Monde, La Croix... Un mystérieux «projet Titien» a même été étudié visant à racheter La Tribune à Bernard Arnault, pour une somme dérisoire. Nombre d'autres projets ont été enterrés avec l'éviction de Charles Milhaud. Beaucoup mais... pas tous.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Du « conduit Sémillon » à « l'opération Bingo », nous avons croisé au sein du groupe des Caisses d'épargne beaucoup de projets confidentiels, affublés de mystérieux noms de code. Voilà donc qu'il va nous falloir nous familiariser, maintenant, avec un autre projet secret, connu des seuls membres du directoire de l'établissement, sous un nom tout aussi intriguant : « le projet Titien ». Un projet qui a finalement échoué mais qui est révélateur d'une tentation ancienne de la banque de prendre pied dans un métier qui n'est pas le sien, celui de la presse. Et qui est révélateur aussi des grandes manœuvres financières, plus généralement, dont la presse peut parfois être l'objet.