La Courneuve, portraits à vif et ville multiple

Par
Sortir la banlieue des clichés, lui rendre sa dimension humaine, croiser des regards: tel était le projet d'un atelier d'écriture du lycée Jacques-Brel de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), encadré par l'écrivain Cloé Korman et le professeur Solène Nicolas. Un projet devenu un livre et un film, La Courneuve, Mémoires vives, aujourd'hui diffusé sur Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sortir la banlieue des clichés, rendre sa dimension humaine à l'espace urbain, incarner la ville, croiser des regards: entre janvier et juin 2011, les élèves du lycée Jacques-Brel de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) ont réalisé une série de portraits, La Courneuve, Mémoires vives, lors d'un atelier encadré par l'écrivain Cloé Korman et leur professeur d'anglais, Solène Nicolas (voir sous l'onglet Prolonger).