Manuel Valls, entre fusion et confusion

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’a pas fait les choses à moitié. D’abord mercredi dans de fausses confidences à plusieurs journaux, puis le lendemain au micro de la chaîne parlementaire : Manuel Valls a confirmé qu’il « n’écartait rien » entre les deux tours des régionales, notamment dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Un « rien » dont il ne pouvait ignorer l’effet en chaîne au parti socialiste, à LR, ou au Front national.