Elysée: je commémore donc je suis

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Théoriquement, c’est une spécialité du chef. Il se pose en commémorant. Dans la pratique, c’est aussi un symptôme : le récit du passé compense les silences du présent. La commémoration des moments historiques ou des grands hommes et femmes qui ont fait la France, a toujours été l’apanage de ceux qui gouvernent, qu’ils soient rois, dictateurs ou présidents. Elle est aussi devenue une espèce de session de rattrapage. Une expression de force de la part des pouvoirs faibles.