Un autre front judiciaire s’ouvre pour les frères d’Adama Traoré

Par

Deux frères du jeune homme mort le 19 juillet 2016 entre les mains des gendarmes à Persan dans le Val-d’Oise, sont jugés à Pontoise pour outrages et violences à l’encontre de huit gendarmes et policiers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire Adama Traoré a donné naissance à un second front judiciaire. Les tensions entre la famille du jeune homme décédé à la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise), le 19 juillet dernier, et la municipalité de Beaumont-sur-Oise, où réside toujours une partie des Traoré, sont à leur paroxysme. Si une instruction est ouverte, qui suit son cours, pour déterminer les causes du décès, la famille Traoré doit faire face à une autre procédure judiciaire.